Une mosaïque vieille de 2 000 ans du « navire d'orgie » de Caligula passe de la table basse à la relique rendue

Une mosaïque vieille de 2 000 ans du « navire d'orgie » de Caligula passe de la table basse à la relique rendue


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un précieux morceau de sol en mosaïque de l'un des « navires à orgies » de Caligula, soi-disant pour les somptueuses soirées sexuelles qu'il organisait sur les bateaux, a en quelque sorte trouvé son chemin du fond du lac Nemi à l'Upper East Side à New York, et maintenant il est enfin rentré chez lui en Italie.

De Rome à New York et retour

La dalle carrée de sol en marbre, décorée d'un motif floral composé de morceaux de porphyre vert et rouge, de serpentine et de verre moulé, a été découverte dans l'appartement d'un collectionneur italien sur Park Avenue à New York. Alors, comment a-t-elle fini par être utilisée comme table basse dans un appartement de Manhattan ? Eh bien, il y a une explication logique au "mystère". Comme l'a rapporté NBC News en 2017, le précieux artefact, volé au musée italien des navires romains après la Seconde Guerre mondiale, a été saisi par le bureau du procureur de New York dans la collection d'Helen Fioratti.

Elle et son mari, le journaliste italien Nereo Fioratti, ont acheté l'article plus de 45 ans auparavant à une famille aristocratique qui vivait sur le lac, "Il a été trouvé dans les eaux du lac au 19ème siècle", a déclaré Fioratti à NBC News dans un téléphone. entretien . Alors que le couple Fioratti ignorait combien la famille italienne avait payé pour l'artefact ancien, ils ont tous deux supposé que cela leur avait coûté des milliers de dollars et qu'il s'agissait d'un achat totalement innocent. Elle a expliqué que lorsqu'ils ont décidé d'acheter la mosaïque rare dans les années 1960, ils n'ont jamais considéré qu'elle avait été volée, car ils n'avaient aucune raison de remettre en question la propriété : « Ils pensaient qu'ils en étaient propriétaires. Nous pensions qu'ils en étaient propriétaires. Tout le monde pensait qu'il en était propriétaire", a-t-elle déclaré à NBC News.

  • La folie de Caligula : l'empereur le plus cruel de Rome ?
  • Palais Caligula, jardins et zoo privé découverts dans le centre de Rome

Mme Fioratti a ajouté qu'elle ne savait pas comment la police italienne a appris l'existence de l'artefact et elle spécule qu'ils l'ont peut-être vu dans un magazine shoot de son appartement, "Nous avons fait figurer notre appartement il y a longtemps dans Architectural Digest et je Je suis sûre qu'il y avait une photo de la table devant le canapé », a-t-elle déclaré.

L'ancienne mosaïque de marbre, qui a maintenant été restituée au gouvernement italien à New York. (Crédit : Yana Paskova / The New York Times)

Maintenant, après des années d'experts travaillant pour enlever les taches de thé et de café de l'ancienne mosaïque, elle a finalement été rapatriée. Maintenant, il est passé de l'intimité d'un appartement new-yorkais à celui d'être exposé au Museum of Roman Ships. La mosaïque de Caligula surplombe la rive du lac Nemi, l'endroit où l'empereur y marchait lui-même.

Après le dévoilement de la mosaïque au musée, le directeur général italien des musées nationaux, Massimo Osanna, a déclaré au Telegraph qu'il était "fondamental de ramener des objets archéologiques comme ceux-ci dans leur contexte d'origine" et a déclaré "Je suis très heureux qu'il ait finalement été restauré d'où il venait.

La longue histoire de la mosaïque romaine

L'artefact romain remonte au règne de Caligula, 37-41 après JC et provenait de l'un de ses trois navires construits sur le lac volcanique Nemi. La mosaïque, ainsi que d'autres objets anciens, dont deux vases, des bronzes, des pièces de monnaie et des manuscrits, ont été récupérés grâce à une enquête menée par l'unité spéciale d'art de la police des carabiniers dirigée par Fabrizio Parrulli et les autorités américaines.

Cette pièce de l'histoire romaine vieille de 2000 ans est extrêmement importante car elle a été autrefois draguée du lac à l'extérieur de Rome après avoir été sous l'eau pendant des siècles et est l'une des rares pièces restantes des navires de Caligula. Décrits comme des «palais flottants» par le musée des navires romains, qui abrite les restes des navires, ils se distinguaient par leur luxe et auraient été le site des cérémonies flamboyantes de Caligula qui ont duré des jours.

Empereur romain Caligula. (Bobbex/Adobe Stock)

Les navires mesuraient plus de 70 mètres de long et étaient richement décorés de frises d'animaux en marbre, en or et en bronze. Alberto Bertucci, maire de Nemi, a déclaré lors du dévoilement de la mosaïque que la ville est fière d'accueillir l'artefact à la maison et a expliqué,

« La mosaïque témoigne de l'importance et du luxe de ces navires impériaux. Ces navires étaient comme des bâtiments : ils n'étaient pas censés naviguer et ils confirment la grandeur de cet empereur qui voulait montrer la grandeur de sa domination sur l'empire romain à travers ces navires.

  • Deux navires romains perdus pendant la Seconde Guerre mondiale : qu'est-ce qui a détruit les palais flottants de l'empereur Caligula ?
  • Une nouvelle date pour la mosaïque de la villa romaine de Chedworth change l'histoire de l'anglais

L'un des navires de Caligula est toujours manquant !

Après la mort de Caligula, ses navires ont coulé et sont restés sous l'eau pendant des siècles, malgré les efforts déployés depuis le XIXe siècle pour trouver les trésors. Benito Mussolini a été le premier à lancer une exploration organisée du lac et deux navires ont été récupérés entre 1928 et 1932. En 1936, le gouvernement italien de Mussolini a construit un musée, le Museo delle Navi inauguré en 1940, pour exposer l'œuvre d'art.

Cependant, en 1944, un incendie criminel au musée, qui avait été utilisé comme abri anti-bombes, a endommagé de nombreux artefacts. Seules quelques décorations ont survécu à l'incendie, tandis que d'autres artefacts ont été emportés avant la guerre, dont la mosaïque, selon NBC News.

Certaines des décorations des navires Nemi de Caligula : Une balustrade en bronze ( CC PAR SA 2.0 ), un visage (Miguel Hermoso Cuesta/ CC PAR SA 3.0 ), et des anneaux de laiton récupérés en 1895. Ceux-ci étaient fixés aux extrémités des poutres en porte-à-faux qui soutenaient chaque position d'aviron sur la seconde nef. ( CC PAR SA 3.0)

Deux maquettes représentant les vases sont actuellement exposées au musée de Nemi. Le troisième navire, qui, selon Suétone dans le La vie des Césars , était le plus luxueux des trois, n'a jamais été récupéré. Une récente enquête par sonar n'a trouvé aucune trace du troisième navire, cependant, a déclaré au Telegraph, membre du conseil municipal de Nemi, Emiliano Belmonte,

« Il y a des siècles, il y a eu un éboulement de ce côté du lac, ce qui signifie que le troisième navire légendaire pourrait se trouver en dessous. Le sonar n'aurait pas pu pénétrer sous la roche. Il y a des indices qu'il y a quelque chose là-bas. Ce n'est pas encore fini. Ces navires affichent les incroyables prouesses d'ingénierie dont les Romains étaient capables. Nous envisageons différentes méthodes pour explorer le lac. Le mystère demeure.


Par Liz Thomas
Mis à jour : 09:21 BST, le 27 août 2008

Il a été interdit il y a près de 30 ans pour ses scènes graphiques d'inceste et de sexe réel.

Mais l'épopée romaine controversée Caligula devrait être vendue dans High Street après que le British Board of Film Classification lui ait finalement donné le feu vert.

Le film original de 1979 a été scénarisé par l'écrivain et historien Gore Vidal et mettait en vedette une foule de stars dont Helen Mirren, Peter O'Toole et Sir John Gielgud.

Helen Mirren dans une scène de Caligula. Une version non coupée du film des années 1970 devrait faire son chemin dans High Street après la levée de la censure

Ce devait être un drame historique, détaillant les excès du troisième empereur romain Caligula, dont le règne de 37-41 après JC était dominé par la violence et la débauche.

Mais Bob Guccione, fondateur du magazine pornographique Penthouse, qui a produit et financé le film, a estimé qu'il ne contenait pas assez de sexe.

Il a secrètement filmé de vraies scènes de sexe graphiques interprétées par des stars du porno et les a insérées dans le montage final.

Malcolm McDowell a joué Caligula dans le film sur le troisième empereur romain

Bien qu'il soit par la suite sorti aux États-Unis, les autorités ici ont interdit le film en raison de son contenu gratuit. Vidal a ensuite demandé que son nom soit retiré du générique du film, tandis que l'acteur Malcolm McDowell, qui a joué Caligula, a déclaré: "Je suis fier du travail que j'ai fait, cela ne fait aucun doute.

«Mais il y a tous les trucs torrides, le porno flagrant et moderne que Bob a introduit dans le film. C'était pour moi une trahison absolument scandaleuse et sans précédent.

Bien que le film soit disponible dans ce pays en DVD, il s'agit d'une version fortement aseptisée et presque une heure plus courte que l'édition Imperia non coupée.

Scènes tirées de la version britannique du film de 1979. Mais le réalisateur Bob Guccione, qui a produit le film, a filmé et ajouté des scènes de sexe graphiques avec des acteurs pornographiques qui ont ensuite été diffusés aux États-Unis, mais interdits au Royaume-Uni.

Sue Clark, porte-parole du BBFC, a défendu sa décision d'autoriser l'édition non coupée au Royaume-Uni, affirmant que les directives du certificat 18 stipulent que "les adultes devraient être libres de choisir leur propre divertissement dans le cadre de la loi".

Elle a ajouté que, malgré les séquences pornographiques, le film n'entrait pas dans la catégorie du travail du sexe, car son but n'était pas d'exciter les téléspectateurs. Ce n'est pas la première fois que le BBFC autorise la sortie de films mettant en scène du sexe réel.

En 2004, 9 Songs de Michael Winterbottom a étonné les critiques avec ses scènes graphiques.
Le BBFC a également été critiqué ces derniers mois en décernant des certificats à des films présentant des scènes graphiques de sexe et de violence.

Le mois dernier, il a été fortement critiqué pour avoir attribué à Batman: The Dark Knight une note de 12A, malgré les inquiétudes concernant le niveau de violence.

L'année dernière, le député conservateur Julian Brazier a attaqué sa décision de faire passer pour diffusion générale le film SS Experiment Camp, qui a été interdit il y a 20 ans par le directeur des poursuites pénales.

Dans une scène, on montre des prisonniers bouillis vifs après avoir échoué à coopérer avec les troupes nazies.

Des années plus tard, le producteur de Caligula Bob Guccione et les stars McDowell et Mirren

Bien que le BBFC ait insisté sur le fait qu'il n'y avait aucune preuve que le film ait causé du tort aux téléspectateurs, sa décision a suscité des appels pour que l'organisme soit directement responsable devant le Parlement.


Palais romain de la déparavité

C'était le palais des plaisirs d'origine. Dans les somptueux jardins, des jeunes hommes et femmes déguisés en nymphes nubiles et des Pans coquettes se prostituaient ouvertement aux invités dans des « recoins de luxure » boisés sous les étoiles.

À l'intérieur de la villa impériale au sommet d'une falaise, fortifiée par les meilleurs plats et vins servis par des servantes nues, une licence gratuite s'est installée. Des troupes de beaux jeunes des deux sexes, rassemblées de tous les coins du monde romain et entraînées à des pratiques sexuelles inhabituelles, se sont allongées dans de vastes salles de marbre prêtes à exciter la libido déclinante du vieil empereur.

Connu sous le nom de spintriae, leur rôle était d'effectuer des pratiques sexuelles érotiques en groupe devant le chef de l'empire - un homme qui était communément appelé par ses sujets « le vieux bouc ».

La plupart des somptueuses salles royales étaient meublées de pornographie et de manuels sexuels explicites d'Égypte - au cas où l'un d'entre eux ne sache pas exactement ce qu'on attendait d'eux.

Dans une chambre particulière, l'Empereur assouvit pleinement ses désirs les plus obscènes. Il avait des petits garçons entraînés comme vairons ou « tiddlers » pour le chasser lorsqu'il allait nager dans la piscine impériale, grignotant entre ses jambes.

C'était la résidence royale de Capri, où Tibère le Tyran menait une vie de débauche extraordinaire. Pendant plus d'une décennie au début du premier siècle de notre ère, cette île italienne pittoresque était la résidence principale de l'empereur romain.

Ici, il pratiquait la luxure et la soif de sang dans une égale mesure, organisant des orgies estivales sans fin et regardant ses ennemis se faire torturer avant d'être jeté à 300 pieds des falaises dans la mer en contrebas.

Deux mille ans plus tard, la villa de Tibère pourrait être sur le point de tomber entre les mains d'un autre Romain célèbre - le propriétaire tout aussi puissant mais nettement moins déviant du Chelsea Football Club, Roman Abramovich. Le milliardaire russe aurait jeté son dévolu sur l'achat d'un château au sommet d'une falaise de 21 millions de livres sterling à Capri.

Connu sous le nom de Castello Castiglione, c'est l'une des propriétés les plus recherchées au monde, avec une vue imprenable sur la Méditerranée. Avec huit chambres doubles et cinq salles de bains équipées des meilleurs marbres italiens et robinets en or, c'est maintenant un havre de tranquillité - mais il n'en a pas toujours été ainsi.

Le domaine se dresse sur le terrain où 12 villas ont été construites par Tibère pendant son règne de 14 à 37 après JC.

AU RISQUE d'un assassinat, il a choisi le site principalement parce que l'éloignement le rendait facile à défendre - mais aussi pour pouvoir s'adonner à ses prédilections sordides à l'abri des regards indiscrets.

Tibère est né en 42 avant JC et arraché à son père naturel lorsque sa mère ambitieuse Livie a mis son premier mari de côté pour épouser l'empereur Auguste.

L'empereur légendaire a adopté l'enfant comme son fils, et ainsi ce souverain improbable - qui dans sa jeunesse était "gravement affligé de boutons" - est devenu le deuxième empereur romain à la fin de la cinquantaine.

Incontestablement un grand général militaire, Tibère était un chef sombre, reclus et sombre - « le plus sombre des hommes », par un compte, qui n'avait jamais vraiment souhaité être empereur. Le pouvoir lui a été imposé, cependant,

les événements le transformeraient d'un reclus maussade en un démon despotique et charnel.

En effet, c'est sous le règne brutal de Tibère que Jésus fut crucifié, sous l'autorité du gouverneur romain de Judée de l'époque, Ponce Pilate.

La première des tragédies qui allait façonner le tyran fut un divorce forcé avec sa femme et l'amour de sa vie, Vipsania Agrippina, qu'il avait épousée à la fin de la vingtaine et avec qui il eut un fils, Jules César Drusus. Au moment de leur séparation forcée, Vipsania était enceinte de leur deuxième enfant. Laissée seule et démunie, elle a fait une fausse couche du bébé.

Le père adoptif de Tibère, l'empereur Auguste, lui a ordonné d'épouser à la place la propre fille récemment veuve d'Auguste, Julia l'Ancien, afin d'assurer la succession impériale.

Tiberius a terriblement raté le Vipsania rejeté. Dans une société où le mariage pour les classes supérieures était avant tout un outil d'avancement politique, cela était considéré comme une faiblesse. Il a finalement été interdit par l'empereur Auguste de revoir sa première femme.

Julia, gâtée et volontaire, n'était guère un modèle de remplacement pour la modeste et dévouée Vipsania.

Ayant déjà été mariée dans des unions diplomatiques sans amour à son cousin germain à 14 ans, puis à un ami âgé de

celle de son père, la pétulante Julia menait une vie d'abandon hédoniste. A 27 ans, elle enfanta un fils Tibère, qui mourut en bas âge. Tibère a été envoyé à la guerre, et Julia a apparemment pleinement profité de son absence. Un prédateur, ivre

Nymphomane, elle s'est un jour donnée à un amant sur la tribune sacrée du forum.

Elle avait un fétiche particulier pour les nains, et l'un d'eux l'accompagnait partout où elle allait. Lorsque Tibère revint de Gaule en 7 avant JC, il découvrit que le comportement scandaleux de sa femme faisait parler de lui à Rome et que sa maison était utilisée comme bordel.

Les historiens de l'époque notent que Julia était extrêmement belle et gracieuse. Habituée à la vie impériale, son extravagance ne connaît pas de limites.

La SENECA rapporte qu'elle avait « couvert de scandale la maison impériale : amants admis en masse, orgies nocturnes dans toute la ville, rendez-vous quotidiens à côté de la statue de Marsyas, où, pire qu'une adultère, une simple prostituée, elle revendiquait son droit à toutes les impudeurs. dans les bras du premier passant.

Finalement, sa conduite ne pouvait plus être cachée à son père erto adoré. Il rédigea une loi de divorce pour Tibère et bannit sa fille sur une île lointaine.

Publiquement humilié par les bouffonneries de sa femme, Tibère se retira à Rhodes, ne retournant à Rome qu'en l'an 2 quand il devint l'héritier d'Auguste. C'est à ce moment que ses propres excès sont devenus de notoriété publique. Les histoires de sa forte consommation d'alcool étaient déjà monnaie courante, tout comme les histoires de sa brutalité.

Il est finalement devenu empereur en 14 après JC à l'âge de 56 ans. Avant que le corps de l'ancien empereur ne soit froid, Tibère avait ordonné l'exécution du jeune petit-fils et fils d'Auguste lors du premier mariage de Julia en disgrâce avec son cousin - vraisemblablement au cas où il deviendrait un rival.

Un mathématicien qui déplut à Tibère fut battu à mort et décapité.

Mais le véritable règne de terreur de Tibère a commencé après que son fils adoré Drusus a été assassiné en AD23. Le tueur était Sejanus, le complice flagorneur de Tibère et son seul ami de confiance. Sejanus a apparemment empoisonné Drusus en désespoir de cause, après avoir séduit sa femme Livilla, croyant qu'il était sur le point d'être découvert.

La vengeance de Tibère était terrible. Sejanus a été tué après avoir été torturé et traîné dans les rues de Rome.

Ensuite, selon l'historien Tacite, écrivant quelque 70 ans après le règne de Tibère, l'empereur ordonna de se venger de Séjan.

jeunes enfants, un garçon et une fille. Tacite a cité des auteurs contemporains qui ont rapporté que, parce que la peine capitale d'une vierge était sans précédent, la fille a été violée par le bourreau. Ensuite, les deux enfants ont été étranglés et leurs jeunes corps jetés sur les marches Gemonian.

Frénétique de soif de sang, l'empereur ordonna ensuite l'exécution de tous ceux qui étaient associés à Sejanus. Des tas de victimes gisaient dans les rues, les proches ayant interdit de donner aux corps en décomposition un enterrement approprié.

En 26 après JC, Tibère se retira sur l'île de Capri, pour ne jamais retourner à Rome - selon Tacite, afin de satisfaire son désir charnel. Là, il établit un nouveau bureau, maître des plaisirs impériaux, dont le travail était de rassembler les plus beaux jeunes du pays, pour que l'Empereur les souille.

Pendant que l'Empereur se livrait, le travail du gouvernement à Rome souffrait. Le Sénat n'avait pas l'habitude d'agir sans l'Empereur. Tibère s'est de plus en plus retiré de la vie publique et c'est la machinerie de l'administration d'Auguste qui a assuré le bon fonctionnement de l'Empire, plutôt que l'Empereur lui-même.

Ses convoitises atteignaient des profondeurs de plus en plus basses et il s'attaquait aux enfants qui vivaient dans et autour de sa cour. Tacite nous dit que « de nouveaux noms pour des types de perversions ont été inventés », telle était la dépravation de Tibère. Tibère a engagé des esclaves pour lui trouver des enfants pour satisfaire ses envies. Ces agents étaient entièrement au-dessus des lois et ils kidnappaient les victimes si les parents ou les relations se battaient. Certains ont même violé les enfants avant qu'ils n'atteignent leur maître lubrique. C'était, dit Tacite, « comme le sac d'une ville prise ».

Sa villa principale occupait une position panoramique extraordinaire sur le golfe de Naples et regorgeait de servantes et de courtisans, tous prêts à satisfaire tous ses caprices, même s'ils étaient corrompus.

SES jardins, où il aménageait «un certain nombre de recoins de vénerie où garçons et filles sollicitaient des tonnelles et des grottes extérieures», étaient appelés par les habitants «le vieux jardin des chèvres», calembours sur le nom de Capri, qui se traduit par «l'île aux chèvres».

Son fantasme particulier, que les petits garçons apprenaient à réaliser, était de nager dans les eaux bleues et tièdes des grottes de Capri entourées de lascives

des jeunes nageant comme des petits poissons aux côtés d'un vieux requin, léchant et mordillant ses parties intimes.

Il était aussi un voyeur sexuel et aimait regarder des groupes de jeunes s'accoupler devant lui.

Une fois, lors d'un sacrifice religieux à Capri, poussé à la frénésie par les

beauté de l'assistant du prêtre, il perdit le contrôle de lui-même dans le temple et, attendant à peine la fin de la cérémonie, le précipita et le débaucha ainsi que son frère, le joueur de flûte. Par la suite, lorsqu'ils se sont plaints de l'agression, il a eu les jambes cassées.

Les femmes l'intéressaient aussi, peu importe à quel point elles étaient réticentes. Un historien,

Suétone, dit : « À quel point il avait l'habitude d'abuser des femmes, même de haute naissance, est très clairement démontré par la mort d'un certain Mallonia.

"Quand elle a été amenée à son lit et a refusé le plus vigoureusement de se soumettre à sa convoitise, il l'a livrée aux informateurs, et même quand elle était en procès, il n'a pas cessé de l'appeler et de lui demander "si elle était désolée" alors qu'elle a finalement quitté le tribunal et est rentrée chez elle, où elle s'est poignardée, reprochant ouvertement au vieil homme laid son obscénité.

De plus en plus ravagé par les années et ses vils excès, Tibère était certainement devenu le plus inesthétique des hommes. Son visage autrefois beau était défiguré par une forme d'eczéma et couvert de taches, de cicatrices et des onguents prescrits par ses médecins.

La brutalité, aussi, a marqué ses années d'exil. Lorsque sa litière fut heurtée par un buisson, il fit allonger le centurion qui avait été envoyé en avant pour dégager le chemin et le fouetta à moitié à mort devant lui. Face à la

Les appartements de l'empereur étaient un précipice appelé Tibère Fall, car de là, il se passerait des visiteurs indésirables ou des serviteurs désobéissants. Tibère les regardait tomber vers l'eau étincelante, et leurs corps étaient mutilés au bas de la falaise par des soldats armés.

Suétone dit : « Parmi les diverses formes de torture qu'il avait imaginée celle-ci : il tromperait les hommes pour qu'ils se chargent de copieuses gorgées de vin, puis, tout à coup, attachant leurs parties intimes, les tourmentait en même temps par la torture de les cordes et de l'arrêt de leur eau.

Tibère mourut à l'âge de 78 ans, au cours de la 23e année de son règne. On dit qu'il a finalement été étouffé sous un tas de matelas, bien qu'il existe d'autres récits selon lesquels il a été empoisonné par son héritier, Caligula.

La disparition de Tibère a été accueillie avec une grande célébration à Rome.

D'après Suétone : « Le peuple était si heureux de sa mort, qu'à la première nouvelle, certains coururent en criant « Au Tibre avec Tibère ! se référant à une forme de punition réservée uniquement aux criminels de droit commun - que leurs cadavres seraient jetés directement dans le Tibre, sans la dignité d'un lieu de repos.

« D'autres ont prié la Terre-Mère de « ne permettre au mort d'habiter que parmi les damnés ».


Ce jeu vidéo fournit des exemples de :

  • 419 Arnaque : Vous pouvez être contacté par une personne prétendant représenter un prince abyssin. Si vous avez le trait "Savant", vous pouvez répondre en précisant que les noms dans le message ne sont pas abyssins.
  • L'enlèvement, c'est l'amour : subverti. Les païens et les chrétiens tribaux peuvent enlever des courtisans lorsqu'ils saccagent des colonies, et les dirigeants ont la possibilité de les prendre comme concubines et mdash même s'ils sont déjà mariés à quelqu'un d'autre. Cependant, cela entraîne une lourde peine d'opinion, garantissant qu'elle détestera son ravisseur. Il est possible que l'événement "Fell in Love" se produise entre un dirigeant et sa concubine volée, mais l'événement est buggé et traite cette concubine comme une maîtresse illégitime dans les sous-événements connexes.
  • Parents abusifs : si votre personnage choisit d'élever lui-même ses héritiers, il peut avoir la possibilité de les battre lors de divers événements caractéristiques. Parfois, c'est le meilleur (ou le seul) moyen de se débarrasser d'un trait potentiellement négatif.
  • Action Girl : Bien qu'il soit parfaitement possible pour les femmes d'avoir des compétences martiales élevées et des traits de bons généraux tels que "Tacticien qualifié", la plupart du temps, elles ne sont pas autorisées à commander. Cependant, les femmes souveraines (c'est-à-dire la reine régnante, pas la reine consort) peuvent prendre le terrain avec leurs troupes, tout comme le personnage de l'événement de type Jeanne d'Arche. Royaumes cathares et royaumes avec ConclaveLes pleins droits de la loi sur les femmes peuvent également avoir librement des femmes commandants. A partir du patch accompagnant La Faucheuse est due, les païens germaniques peuvent créer des servantes de bouclier, qui peuvent également commander au combat. Également, Sainte Furie vous permet de rendre les religions païennes égalitaires entre les sexes (la doctrine de l'égalité édicte immédiatement le statut complet de la femme) ou même matriarcales lorsque vous les réformez.
  • En fait assez drôle: invoqué Un événement possible lors de la conduite de l'événement Summer Fair en tant que dirigeant chrétien est qu'un bouffon à la foire vous frappe accidentellement au visage avec l'une de ses babioles à beaucoup d'hilarité de la part des spectateurs. D'après le texte du bouton, il semble que votre personnage a également pensé que c'était drôle.
  • Adipose Rex : Votre souverain peut acquérir le trait Gros s'il mène une vie sédentaire. Vous pouvez choisir de vous mettre en forme en suivant un régime ou de continuer à vous farcir le visage si vous avez le trait en organisant fréquemment des fêtes et des festins grâce au focus Carousing, vous pouvez choisir de l'embrasser et d'obtenir un bonus spécial « Munificent » pour opinion vassale qui vient d'être un Big Fun.
  • Peur des adultes : avec Le Reaper est dû DLC, votre enfant en bas âge peut développer un cancer.
  • Aerith et Bob : Développé de manière significative par rapport au jeu original :
    • Le deuxième jeu permet aux joueurs de choisir le nom des nouveau-nés de leur personnage, de sorte que l'on peut soit éviter ce trope, soit le provoquer intentionnellement.
    • De plus, il y a une chance aléatoire que l'enfant soit nommé pour un parent ou un grand-parent des deux côtés de la famille. Cela signifie que si vous donnez un nom idiot à un personnage, il y a de fortes chances qu'il se propage.
    • Certaines cultures suivent un prénom plus le nom du père avec un adjectif pour leur nom complet (le nom de leur dynastie étant omis mais considéré comme faisant partie de leur nom plus long). Combiné à cela avec l'aspect de partage du nom parental mentionné précédemment, cela peut entraîner des choses telles que Bob Johnson avec un fils nommé John Bobson ou même Bob Bobson. Ce n'est pas inhabituel, par exemple, en Islande.
    • Avant le patch 2.5.1 en même temps que Conclave les mariages étaient requis pour les alliances, le patch a modifié cela : les liens de mariage sont désormais un bonus à votre capacité à négocier avec d'autres dirigeants pour une alliance plutôt que la seule raison d'être.
    • L'événement mondial "Cadaver Synod" qui survient chaque fois qu'un pape avec le trait "Wicked Priest" meurt, dans lequel son successeur déterre son cadavre et le traduit en justice pour ses crimes à titre posthume, est parfois considéré comme une autre langue de Paradox -des gags dans la joue par de nouveaux joueurs &mdash mais l'inspiration est entièrement historique.
    • Les personnages prenant l'ambition d'apprentissage peuvent recevoir des événements sur la tentative de voler en construisant des ailes puis en sautant d'une tour. Les joueurs ont été surpris de découvrir que non pas un, mais deux les érudits médiévaux ont essayé exactement cela! (7e siècle Abbas ibn Firnas et 11e siècle Eilmer de Malmesbury)
    • Les images des exploitations, telles que les châteaux et les villes, varient uniquement en fonction de la culture, et non de la période ou de la géographie. Vous avez donc des châteaux de pierre pour les dirigeants italiens en 769 et des dirigeants nordiques et russes utilisant encore des forts en bois en 1400, ainsi que des châteaux persans dans le désert des plaines d'Angleterre, des châteaux maliens dans une jungle dans les steppes d'Asie centrale et des châteaux de montagne tibétains au milieu du Sahara si les bons retournements de culture se produisent.
    • Il y a un événement pour vous en tant qu'enfant qui vous dépeint en train de lire la Bible sous un arbre. Avant l'invention de l'imprimerie, les bibles étaient extrêmement rares et les copies devaient être faites à la main. Habituellement, ils étaient conservés dans des monastères, rarement traduits dans la langue vernaculaire, et même si vous étiez assez riche pour en acheter un exemplaire, en posséder un pouvait provoquer la colère du clergé.
    • De plus, les armoiries sont apparues parmi les familles nobles d'Europe occidentale au XIIe siècle, voyant toutes les maisons nobles du jeu (même païennes) avoir la leur en 1066 est un peu tôt, sans parler des Charlemagne (769) et des Dieux très anciens. (867) signets. Il y a aussi des exemples spécifiques discutables ici :
      • Le symbole représentant l'islam sunnite est le croissant de lune et l'étoile, qui étaient en fait dérivés du drapeau de l'empire ottoman qui n'existait pas avant la fin de la chronologie du jeu. Cependant, cela a du sens en tant qu'élément d'interface car c'est un symbole que la plupart des publics modernes associeraient à l'Islam (plus que des symboles plus traditionnels basés sur la calligraphie arabe).
      • Les armoiries du royaume d'Angleterre, trois lions effrénés, sont en fait l'héraldique de la maison Plantagenet, qui n'a pris le contrôle de l'Angleterre qu'en 1154 (à mi-chemin de la chronologie jouable). Conventionnellement, le symbole de l'Angleterre est la croix de Saint-Georges, bien qu'elle ne soit pas vraiment utilisée avant Édouard Ier (trois générations, quatre rois et un siècle plus tard).
      • Certains mods font une version sans doute plus précise de ceci: alors qu'ils ont les deux Églises au départ comme un christianisme chalcédonien unifié, chaque prêtre de la religion obtient automatiquement un trait indiquant à quelle branche (latin ou grec) ils appartiennent, simulant le fait que ils étaient officiellement la même église, mais que les deux branches étaient déjà très différentes.
      • Dans La Faucheuse est due le jeu couvre ses paris en modélisant les deux théories sur les origines de la syphilis, en utilisant deux traits de la syphilis dans les fichiers du jeu, la grande vérole européenne et l'épidémie plus grave de la maladie aztèque, qui se produit si Sunset Invasion est active.
      • "Ne détestez jamais vos ennemis. Cela affecte votre jugement." (Diplomatie niveau 2 - Le Parrain Partie III, 1990)
      • "Parlez doucement et portez un gros bâton." (Diplomatie niveau 3 - Theodore Roosevelt, 1858-1919)
      • "La meilleure façon de tenir sa parole est de ne pas la donner." (Diplomatie niveau 4 - Napoléon Bonaparte, 1769-1821)
      • "Apprendre n'épuise jamais l'esprit." (Apprentissage niveau 3 - Léonard de Vinci, 1452-1519)
      • "Les événements qui ne peuvent être évités doivent être dirigés." (Intrigue niveau 4 - Klemens von Metternich, 1773-1859)
      • "La guerre est une continuation de la politique." (Niveau martial 4 - Carl von Clausewitz, 1780-1831)
      • Lignée méchante : Si votre fils a le trait d'apparition de démon, alors il deviendra diabolique. Même si vous l'éduquez à être bon, son seizième anniversaire le verra perdre tous ses bons traits et les remplacer par des traits mauvais. Si vous incarnez l'enfant démon, vous pouvez essayer de le jouer comme s'il était une bonne personne, renversant peut-être sa lignée satanique.
      • La carte elle-même peut apparaître comme cela, selon votre point de vue. Il peut être très troublant de voir des ennemis religieux ou les hordes mongoles peindre la carte à mesure qu'ils avancent vers vous.
      • Avant que le système ne soit retravaillé, l'IA n'avait aucune idée de la manière de gérer le système de décadence pour les dirigeants musulmans dans Rois croisés II. En tant que telles, la plupart des grandes dynasties musulmanes avaient une fâcheuse tendance à imploser si elles étaient laissées trop longtemps entre les mains de l'IA. Après le remaniement, les parents masculins ne génèrent plus automatiquement de décadence (ne le faisant que s'ils ont le trait Décadent), ce qui permet à l'IA de gérer beaucoup plus facilement le système. Malheureusement, cela rend également certains grands royaumes musulmans (par exemple les Omeyyades dans le Charlemagne 769 AD signet) extrêmement difficile à éliminer sans intervention du joueur. 2.6 a réussi à trouver un juste milieu et les musulmans vont maintenant parfois s'effondrer à cause de la décadence et parfois non.
      • En raison de sa nature Back from the Brink, il y a très peu de nobles zoroastriens dans le jeu. Les nobles épousant des courtisans obtiennent d'énormes succès pour Prestige, et l'IA fait de son mieux pour éviter de tels mariages. De plus, l'IA zoroastrienne préfère mettre en place des mariages avec des parents proches pour dynamiser les relations vassales. Le résultat : il est difficile d'ignorer l'inceste lorsque votre fils terrien demande constamment des fiançailles avec ses sœurs de huit ans (qu'il éduque ou non).
      • De même, certaines cultures (notamment les Basques et certaines tribus celtiques et baltes) n'ont que quelques provinces au début du jeu et sont généralement écrasées par leurs voisins plus redoutables. En particulier, le jeu ne modélise tout simplement pas les problèmes logistiques qui ont fait que les Asturies ne valaient pas la peine des Maures à conquérir. intervenir.
      • Généralement, si vous jouez en tant que vassal d'un royaume bordant des ennemis religieux ou en tant que patricien d'une république marchande qui ne peut pas conserver le titre de Doge, vous devez prier pour que ce trope ne se produise pas.
      • Les armées d'IA sont connues pour s'enfuir fréquemment vers des objectifs totalement sans importance plutôt que de s'attacher aux forces des joueurs alliés. Ou faites tout le tour de la Méditerranée pour atteindre l'Afrique et perdez des centaines ou des milliers de soldats à cause de l'usure au lieu d'utiliser leurs navires.
      • Les dirigeants de l'IA sont hilarants pour tenir compte des alliés potentiels des cibles de guerre, en particulier dans le cas des pactes défensifs ajoutés en 2.5.
      • Dans Conclave, l'IA n'a aucune idée de la façon d'utiliser correctement les focus Héritage et Foi et éduque souvent les héritiers avec des courtisans générés par des événements de différentes cultures ou religions. Cela peut avoir des résultats bizarres tels que des royaumes juifs ou païens aléatoires surgissant au milieu de l'Europe occidentale.
      • En fait, ce jeu est remarquable pour faire de la stupidité artificielle un trait de caractère individuel. Chaque PNJ a une statistique de rationalité cachée qui influence ses décisions. Des dirigeants très rationnels essaieront d'éviter les guerres qu'ils ne peuvent pas gagner ou de tuer des complots dont ils ne bénéficient pas. La rationalité est influencée positivement par des traits comme ''Juste'', ''Patient'', ''Cynique'' et Génie, et diminué par des traits comme Arbitraire, ''Colère'', ''Zélé'', Imbécile et particulièrement Fou. Cela signifie par exemple que si sur le papier les statistiques historiques de Charlemagne sont très bonnes, son IA n'est pas très intelligente, car il commence toujours par le Zélé trait et aucun modificateur de Rationalité positif pour compenser, et il échouera souvent à créer son empire parce qu'il commence prématurément une guerre avec les Omeyyades qu'il ne peut pas gagner.
      • La règle de succession « ouverte » (qui est la seule disponible pour les musulmans dans le deuxième jeu) est entièrement basée sur une loi de succession utilisée par l'Empire ottoman du XIVe au XVIe siècle (principalement en dehors de la période du jeu) et n'a aucune incidence sur toute pratique de succession historique par tout autre royaume musulman majeur. D'un point de vue historique, le califat a pratiqué la monarchie élective pendant une grande partie de son existence (il s'agit de l'une des principales divisions entre l'islam sunnite et l'islam chiite), et les royaumes indépendants pratiquaient généralement la succession d'aînesse ou d'ancienneté (comme le faisaient les Ottomans, une fois la crise de succession répétée de La succession ouverte avait causé trop de guerres civiles).
      • L'Empire byzantin est décrit comme dépendant de prélèvements féodaux comme le reste de l'Europe médiévale. En réalité, l'Empire byzantin était une telle puissance économique qu'il pouvait se permettre de maintenir une énorme armée professionnelle permanente (ils utilisaient des prélèvements, mais dans une bien moindre mesure). Justinien I était en fait capable de reconquérir la plupart des territoires perdus de l'Empire romain d'Occident, mais la dépense a rendu impossible à ses successeurs de les conserver.
      • La représentation du jeu du christianisme européen dans les débuts avant 1066 est la source d'arguments quant à savoir s'il est approprié que le catholicisme et l'orthodoxie soient des dénominations distinctes avant le Grand Schisme (lorsque le pape et le patriarche œcuménique se sont excommuniés en 1054). La vérité est que c'est flou : alors qu'au début, en particulier, elles étaient officiellement considérées comme la même église, il y avait déjà des différences dans la pratique et la doctrine, telles que les églises orthodoxes nationales autocéphales. sa propre hiérarchie indépendante. Cela contraste avec l'église catholique plus centralisée où tout le monde obéit au Pape. et rendre des services dans la note vernaculaire Les catholiques ont insisté sur le latin jusqu'à la Renaissance, alors que personne d'autre que des gens instruits ne le parlait, alors que l'église orthodoxe enseignait déjà dans les langues locales. Il convient de noter en particulier la capacité des personnages orthodoxes à réparer la note du Grand Schisme faisant du catholicisme une hérésie de l'orthodoxie à des dates antérieures à celles qui ont réellement eu lieu.
      • En dehors du christianisme, le jeu confond le paganisme germanique avec le paganisme nordique (ils étaient liés mais distincts, en particulier aux premières dates de début), et fournit peu de saveur pour distinguer l'islam chiite et ibadi de l'islam sunnite.
      • Les Yézidis sont considérés comme une hérésie sunnite dans le jeu, bien qu'ils soient complètement distincts et indépendants de l'Islam dans la vraie vie. Le même problème est présent pour le manichéisme, qui est mis en œuvre comme une hérésie du zoroastrisme plutôt que comme une foi distincte. Pour atténuer quelque peu cela, le yézidisme obtient son propre ensemble de lieux saints et des conditions de création uniques pour son équivalent du calife. Dragon de Jade donne également au manichéisme et aux autres hérésies zoroastriennes sa propre mécanique.
      • D'un autre côté, Bön est mis en œuvre comme une religion païenne organisée distincte de la branche religieuse Dharmique/orientale et compte les bouddhistes comme des païens. Bien que les Bön réels prétendent que la religion est plus ancienne que l'arrivée du bouddhisme au Tibet, dans la pratique, il n'y a aucune preuve de son existence avant le XIe siècle et son incarnation actuelle est si étroitement liée aux rituels et à la pensée bouddhistes qu'elle plus une secte bouddhiste qu'une religion distincte.
      • Avec Dragon de Jade, l'absence de confucianisme/néo-confucianisme est quelque peu perceptible, d'autant plus que l'ensemble du système de la méritocratie chinoise (qui est présent dans le jeu) est basé sur ses préceptes. Tous les caractères chinois sont plutôt taoïstes. C'est très probablement parce que la création deux de nouvelles religions entièrement à des fins d'une faction hors écran (ni vraiment pris en dehors de la Chine) serait excessif.
      • La représentation des Messaliens comme non seulement autorisant, mais encourageant l'inceste, et ayant Lucifer répertorié comme l'un de leurs bons dieux. Celles-ci sont basées sur des affirmations faites par des personnes qui dénonçaient la secte, qui affirmaient également qu'elles prendraient ensuite tout enfant né de l'inceste et l'offriraient à Satan, après quoi elles Mange le. Les érudits modernes s'accordent à dire que ces accusations sont fausses.
      • Le paganisme africain est la représentation dans le jeu des croyances indigènes païennes de plusieurs groupes ethniques vivant au Niger et au Tchad d'aujourd'hui, y compris les peuples Mandé, Hausa et Songhaï. Sa sélection de divinités dès Sainte Furie comprend les mécènes Anansi et Vodun, qui sont des caractéristiques des religions indigènes du golfe de Guinée à quelques encablures. Cette distance géographique appliquée à l'Europe signifierait que les Bolghars (les premiers païens Tengri de la Roumanie et de la Bulgarie d'aujourd'hui) pourraient adorer Odin et Ukko.
      • Conclave modifie l'événement préexistant du cheval de Caligula avec des dirigeants lunatiques pour faire du cheval un véritable personnage non-joueur avec la culture "Cheval". Bien que le trait "Cheval" de Glitterhoof soit censé à la fois le rendre infertile et l'empêcher d'obtenir des titres, les joueurs ont rapidement découvert des exploits pour basculer leur dynastie vers la culture du cheval (ainsi que de nombreuses autres bizarreries insensées dans le contexte , comme Glitterhoof comploter un meurtre ou devenir une concubine, qui se retrouvent généralement dans le fil Strange Screenshots du forum). En réalisant à quel point les joueurs pensaient que tout cela était drôle, Paradox a d'abord annoncé qu'ils ne corrigeraient pas les bugs autour de Glitterhoof, puis dans La Faucheuse est due ils ont ajouté un cheval supplémentaire et une chaîne d'événements où vous pouvez rendre l'un ou l'autre immortel (ce qui peut vous amener à être attaqué par un étalon immortel nommé Incitatus d'après le cheval réel de Caligula). Dragon de Jade ajouté des PNJ chats et ours avec lesquels vous pouvez faire la même chose. Sainte Furie a une option "Royaumes animaux" pour la génération de mondes aléatoires, qui pré-remplit le monde avec des royaumes jouables entiers de chevaux, chats, chiens, éléphants, canards, ours, hérissons, pandas roux et même des dragons aux côtés des royaumes humains. Et dans la mise à jour 3.1 "Great Works", l'un des moyens de débloquer la possibilité de construire une statue de cheval en tant que grand travail est d'être de la culture Horse (les autres étant soit un gouvernement nomade, soit un lunatique).
      • Sainte FurieLe nouveau système de duel de a permis aux personnages d'échapper à une bataille de Curb-Stomp entrante en laissant tomber un artefact de leur inventaire et en s'enfuyant pendant que l'adversaire récupérait l'artefact. Ce système a oublié de faire des exceptions pour l'armure. Paradox en a rapidement pris note, mais au lieu de le réparer, il a ajouté un texte d'événement unique si votre adversaire décidait de se déshabiller pour vous échapper.
      • Un bug de longue date avec un événement où un commandant Mook est tué au combat par un autre commandant alors qu'aucun commandant adverse n'existait a conduit le jeu à enregistrer le personnage comme étant mort au combat contre lui-même. Plutôt que de le réparer, PDX a finalement ajouté une fenêtre contextuelle d'événement selon laquelle le personnage est tombé par erreur sur sa propre épée.
      • Invasion au coucher du soleilL'empire aztèque n'existait pas jusqu'à la toute fin de la chronologie du jeu et aucune culture des Premiers Peuples ne disposait d'une technologie de construction navale suffisante pour traverser l'Atlantique. conduit à des plaisanteries selon lesquelles le prochain DLC devrait inclure des Vikings morts-vivants. Venir Les Dieux très anciens et le texte de saveur pour le trait "Viking" (obtenu en faisant des raids en tant que païen germanique) comprend un commentaire selon lequel des histoires sont racontées sur le personnage du joueur et ses guerriers morts-vivants.
      • Le mème des "ours secrets" est à l'origine une blague de Paradox's Darkrenown. Dragon de Jade a ajouté un événement réel où un courtisan s'avère avoir été un ours depuis le début, d'une manière ou d'une autre.
      • Diffère du premier jeu de manière significative le "Invasion" casus belli fonctionne comme ça. Essentiellement, vous demandez au pape/patriarche œcuménique/calife/autre autorité religieuse compétente de sanctionner un coup de pied au cul pour voler le titre de quelqu'un d'autre. Si vous réussissez, vous obtiendrez une revendication forte sur la cible, ceci est exceptionnellement puissant car la revendication peut être royale ou même impériale et généralement, vous n'obtenez au mieux qu'une revendication ducale. Cela ne fonctionne cependant que si vous êtes plus petit que la cible, ou vous avez déjà une créance faible correspondante. Si l'invasion réussit, vous obtenez même un surnom !
      • Le système de l'aventurier et les rébellions paysannes permettent également aux demandeurs de titre non fonciers d'amasser leur armée personnelle pour vous envahir à la recherche de terres.
      • souverains païens de Les Dieux très anciens ou Sainte Furie Le DLC peut envahir n'importe quelle province qui borde leurs terres et la revendiquer sans se soucier de cette affaire de "base légale". Les Scandinaves peuvent le faire dans n'importe quelle province côtière non païenne.
      • Ce trope peut être vu sous un autre angle : lorsqu'un dirigeant écrase une rébellion contre son règne par un prétendant ou des vassaux déloyaux, l'opinion des autres vassaux à son égard augmente considérablement. Par conséquent, ces vassaux seront moins susceptibles de rejoindre des factions ou de se rebeller contre leur suzerain. En fait, c'est un scénario récurrent tout au long du jeu (et dans la vraie vie, occasionnellement) : le vieux roi sage meurt après un long règne de prospérité et de paix, et son jeune fils fait face à un choix évident : montrer à ses vassaux qui est le patron en écraser toute opposition à son règne, ou voir son royaume sombrer dans le chaos de conflits internes, être renversé par son parent ou voir ses terres s'effondrer alors que la faction « Indépendance » gagne la guerre contre lui.
      • Si un dirigeant est suffisamment plus puissant que leurs vassaux, les vassaux ne rejoindront pas une faction contre leur dirigeant, même s'ils n'aiment pas leur dirigeant et ne sont pas interdits par les lois du conseil de rejoindre des factions, car ils savent qui est le patron et cette révolte contre leur lige serait une guerre sans espoir.
      • Un puissant vassal peut utiliser sa capacité d'assèchement pour exiger qu'il soit installé en tant que lige, même s'il n'a pas de prétention, et si le lige ne se retire pas, ledit puissant vassal et quiconque le soutient peut tenter de s'emparer de l'autorité. en donnant un coup de pied au cul de la personne qui détient actuellement l'autorité nominale.
      • Le concept d'"autorité de la couronne" mesure le pouvoir qu'un roi détient sur la noblesse - Un roi avec peu ou pas d'autorité de la couronne ne peut même pas révoquer les titres de vassal ou empêcher les nobles de mener des guerres indépendantes.
      • Conclave remplace l'Autorité de la Couronne par un ensemble de lois distinctes sur le pouvoir du Conseil qui déterminent si le souverain peut prendre certaines mesures (déclarer des guerres, distribuer des titres, exécuter ou libérer des prisonniers, etc.) sans les soumettre au Conseil pour un vote. Essayer de gouverner le royaume avec un conseil peu coopératif qui oppose son veto à tout ce que vous voulez faire est un défi en soi, et bien qu'ils puissent être outrepassés, cela encourt une pénalité de tyrannie et rend le conseil insatisfait, ce qui permet aux membres du conseil de se joindre factions.
      • Les ducs et comtes indépendants peuvent ignorer les lois de la couronne de leur de jure royaume si le roi dudit royaume est d'une autre religion.
      • Dans le deuxième jeu, créer un empire en tant que roi féodal est étonnamment cela. II dispose d'un mécanisme connu sous le nom de "changement de jure", qui, en cas de succès, augmente le montant des prélèvements que vous pouvez lever auprès d'un vassal dont le capital se trouve dans la région que votre titre principal vient d'assimiler. Cependant, un royaume ne peut assimiler que des duchés, tandis qu'un empire ne peut assimiler que des royaumes. Étant donné que les royaumes sont souvent plus grands que les duchés, vous devez consacrer plus d'efforts à la conquête afin de sécuriser un royaume contre un duché. De plus, le bonus d'être dans le même empire de jure (qui compte pour les royaumes assimilés) est plus petit que le bonus d'être dans le même royaume (qui compte pour les duchés assimilés).
      • Le couronnement est une partie importante du règne de chaque roi et empereur catholique et fraticelli avec Sainte Furie activée. Si le roi ou l'empereur n'a pas encore été couronné, ils subissent une pénalité d'opinion cumulée avec tous leurs vassaux catholiques et ne reçoivent pas de couronne sur leur portrait ou pour équiper un artefact de couronne qu'ils peuvent posséder. Alors qu'un souverain peut être couronné par un évêque catholique ou Fraticelli de rang inférieur ou élevé pour des demandes relativement petites et pour supprimer rapidement la peine non couronnée, pour vraiment avoir un moment de couronnement impressionnant, se faire couronner par le pape (ou le pape Fraticelli) lui-même est clairement la seule voie à suivre, bien que le pape puisse faire des demandes importantes à un souverain avant de décider que les couronner personnellement est digne du vicaire du temps du Christ. L'incroyable couronnement a des effets à long terme, car plus le rang du prêtre faisant le couronnement est élevé, plus le souverain reçoit de piété et de prestige mensuels et plus l'opinion qu'il obtient auprès de son clergé, et potentiellement même de ses vassaux, est important.
      • Il existe également une autre méthode de couronnement qui est sans doute plus impressionnante, non pas pour sa piété ou sa justesse, mais plutôt pour son mépris effronté du droit divin du Pape de déterminer la règle légitime - avec les bons traits (possédé, fou, ambitieux tout en gouvernant avec l'autorité impériale, ou en tant que membre d'un culte sataniste), il est possible pour un empereur de voler sa couronne au pape et de se couronner lui-même, déclarant qu'il se donne le droit de régner, plutôt que l'Église. Cela vaut deux fois plus de prestige qu'un couronnement papal et un important regain d'opinion auprès des vassaux féodaux, mais énerve le clergé et à la fois le pape actuel et les futurs papes et c'est le seul trait de couronnement qui perd piété.
      • Avoir une ambition "Devenir roi du [Royaume]", prendre le contrôle de suffisamment de territoires pour créer ledit royaume, puis le faire, fait de vous un "roi de votre propre main" pour ainsi dire, et sont les premiers pas de votre souverain vers la gravure de son nom dans les livres d'histoire.
      • Étonnamment subverti. Les femmes n'ont normalement pas la priorité dans l'héritage ou la direction des armées (bien que les femmes dirigeantes puissent le faire). Cependant, ils peuvent toujours recevoir certains titres, et il est particulièrement courant qu'un souverain nomme sa femme le maître-espion du royaume. Nommer sa femme comme maître espion peut être dangereux, cela ne vaut généralement la peine que si la femme a une intrigue incroyable et/ou est amoureuse, garantissant la loyauté nécessaire à un maître espion. Un dirigeant peut également désigner sa mère comme maître espion (Charlemagne le fait lui-même), et l'énorme bonus de relation mère-enfant est très bénéfique ici. Les dirigeants musulmans peuvent également nommer une de leurs épouses secondaires. Conclave va plus loin en vous permettant de promulguer des lois accordant des droits étendus aux femmes, y compris leur permettant d'occuper des postes au conseil autres que celui de maître espion.
      • Inversé pour toute foi païenne avec la doctrine des clans Enatic, qui limite l'héritage aux femmes uniquement ou à la préférence des femmes, interdit les hommes du conseil, interdit l'octroi de titres fonciers aux hommes qui ne détiennent pas déjà de terres, restreint la plupart des titres mineurs limités au sexe , comme les commandants aux femmes, et permet aux femmes au pouvoir de prendre des hommes comme époux, semblable au concubinage pratiqué par la plupart des religions païennes et des royaumes tribaux et nomades. À ce stade, les hommes ont peu de rôle dans la société autre que de fournir du matériel génétique pour produire une progéniture et de donner un petit coup de pouce aux statistiques de leurs épouses.
      • Le judaïsme, le zoroastrisme et le zunisme commencent tous le jeu avec une très petite sélection de dirigeants indépendants entourés de tous côtés par des ennemis religieux agressifs. Restaurer le royaume d'Israël, devenir le Saoshyant (ce qui implique de restaurer l'empire perse à ses frontières traditionnelles en tant que zoroastrien), et réformer la foi zuniste et gouverner un « empire du soleil », respectivement, sont considérés comme des réalisations importantes.
      • En fonction de votre date de début, vous pouvez jouer en tant que certains des derniers dirigeants païens, qui sont déjà en train de perdre leurs dernières terres au profit des seigneurs chrétiens, et selon vos choix, vous pourrez peut-être restaurer et réformer leur religions respectives. Par exemple, à la date de début par défaut de 1066, le paganisme slave a été réduit à une paire de ducs indépendants en Poméranie, Bön est réduit à une petite poignée de comtés restants, et il n'y a pas de païens germaniques indépendants au-dessus du rang de comte. L'un des cas les plus extrêmes possibles, cependant, est le début de la quatrième croisade (1204), à ce moment-là, il ne reste qu'un seul souverain païen germanique dans le monde et son comté (sale pauvre) a été converti au catholicisme.
      • Le but de la réalisation des « Voies païennes » - comme Jarl Erik « le païen » af Munso dans le début de Stamford Bridge (le païen germanique le plus haut placé à l'époque), devenir roi de Suède (renversant la famille catholique Stenkiling) et réformer le foi germanique.
      • La bande-annonce de sortie de Les Dieux très anciens fait de ce trope un argument de vente littéral.
      • Avec Dragon de Jade, avoir une très haute faveur auprès de l'empereur chinois vous permet de leur demander d'envahir un royaume de votre choix. Ils le feront avec le CB "Shatter Realm", qui, en cas de victoire, détruit TOUS les titres de niveau Empire et Royaume dans le royaume, réduisant potentiellement un Saint Empire romain couvrant un continent en des dizaines de duchés indépendants.
      • Aussi avec Dragon de Jade, il est possible de déclarer la guerre à l'empereur de Chine (uniquement lorsque la Chine est stable ou meilleure), et si vous perdez, votre royaume est brisé en plus des autres effets de la perte.
      • Gagner une croisade dynamique pour la Thrace contre l'empire byzantin (sur le modèle de la quatrième croisade) détruit l'empire byzantin, réduisant l'empereur byzantin à son titre le plus élevé, libérant la plupart de ses vassaux et créant un royaume indépendant de Trébizonde, tandis que les catholiques victorieux fonder l'Empire latin.
      • Les Dieux très anciens présente les aventuriers, qui peuvent être à la fois des menaces importantes et des alliés potentiels.
      • Les Seigneurs des chevaux l'extension a ajouté des mécanismes plus profonds pour les hordes de steppe (nomades), y compris un mécanisme unique où les fils sont envoyés pour devenir des mercenaires étonnants.
      • Être bouddhiste par défaut augmente la statistique d'apprentissage de tous les personnages d'un gros +4. Pour mettre cela en perspective, Savant, un trait déterminant de la vie acquis après une dizaine d'années d'études, est de +3 et c'est déjà beaucoup. Lorsque cela est associé à la culture tibétaine, cela offre un bonus supplémentaire sous forme de capacité à construire des monastères Gompa, favorisant directement la diffusion de la technologie et la recherche culturelle. Les bouddhistes ont aussi beaucoup plus de temps pour écrire des livres, car cette action nécessite par défaut 8 apprentissages - il est presque impossible d'être en dessous de cette valeur en tant que bouddhiste.
      • Une concentration sur la théologie augmente votre statistique d'apprentissage. Le seul endroit où ce trope s'applique est lorsque vous construisez un observatoire pour étudier l'astronomie, ce qui vous amènera probablement à trouver des réponses sur les cieux qui ne correspondent pas à la doctrine officielle.
      • La seule situation où cela se joue directement est le point de vue de l'IA. Zélé trait est l'un des plus grands tankistes de la cote de rationalité, ce qui en fait des personnages IA 'vraiment choses stupides. Nous parlons de déclarer une guerre sainte contre un empire s'étendant sur un continent en raison de différentes religions, tout en étant un sale point pauvre sur la carte.
      • Il y a une chaîne d'événements qui commence par une plainte d'un voisin, potentiellement suivie de l'envoi de roses, potentiellement suivie d'une romance.
      • De plus, les modificateurs d'opinion d'attraction ont toujours un effet. Donc, si vous jouez en tant qu'homme (ou femme homosexuelle), votre opinion sur une femme dont les traits incluent forte, musclée, attirante, séductrice, sociable et socialisante sera 110 points plus élevée en raison de l'attirance sexuelle. Si ladite femme est votre rivale (ce qui donne un malus d'opinion de -100), alors votre opinion combinée d'elle sera un net positif de 10.
      • Si vous avez un rival qui a l'orientation sexuelle correcte et que vous élevez son opinion sur vous, alors vous pouvez le séduire. Si vous choisissez de les avoir comme amant régulier, ils seront toujours vos rivaux en même temps.
      • Patriciens dans La république obtenez un palais familial qui est traité comme une propriété complètement distincte de ceux qui sont sur la carte. Comme toute autre exploitation, il peut être amélioré pour offrir des bonus aux revenus, aux prélèvements et à d'autres domaines. Il possède également des structures uniques qui améliorent les attributs du caractère et, dans un cas, la fertilité également.
      • Depuis le patch 3.1, l'un des bâtiments disponibles pour un dirigeant indépendant de tout gouvernement est le Palais Royal. C'est très coûteux à construire, mais il peut offrir de nombreux bonus à son propriétaire.
      • Le mécanisme de complot introduit dans la suite signifie que tout le monde complote contre tout le monde. Cela inclut les héritiers, les épouses et les beaux-frères qui tentent tous de vous poignarder dans le dos simultanément. Si vous n'êtes pas du genre complot, votre pauvre roi peut parfois apparaître comme le seul homme sain d'esprit dans un groupe de psychopathes.
      • L'expansion de l'épée de l'Islam aggrave cela en autorisant jusqu'à quatre mariages pour les dirigeants musulmans (et en punissant les dirigeants puissants qui ont moins de quatre mariages), qui peuvent tous produire des enfants légitimes. Cela signifie beaucoup de complots de la part des épouses qui tentent de faire en sorte que leur propre enfant devienne héritier. Un autre ajout notable est le mécanisme de décadence pour les dynasties musulmanes, ce qui peut potentiellement causer des problèmes aux dynasties avec des hommes sans terre. Les seules choses pires que de comploter les membres de la famille sont de comploter les membres de la famille avec des terres et des armées. et les membres de la famille qui déshonorent leur nom de famille en s'asseyant autour du palais en buvant et en pourchassant les servantes.
      • L'extension Old Gods rend les Zoroastriens jouables - non seulement les mariages entre frères et sœurs et parents-enfants sont autorisés, mais ils sonttrès encouragés, créant une belle piété et une opinion vassale si votre souverain contracte un tel mariage. Contrairement à d'autres religions, les enfants d'unions zoroastriennes incestueuses sont cinq fois moins susceptibles d'avoir le trait "Inbred", mais cinq fois plus susceptibles d'avoir le trait "Lunatic".
      • L'interprétation la plus stricte est techniquement possible dès le Les Dieux très anciens. Même dans le jeu de base, cependant, il est possible qu'un personnage hérite de son nom, de sa culture et de sa religion de son père né dans le pays, mais son apparence de sa mère née exotique. Les courtisans déplacés essaieront également de trouver un tribunal qui ressemble le plus à leur propre culture et religion, qui est généralement assez proche mais peut finir par être assez éloigné. Par exemple, les Miaphysites d'Abyssinie se retrouvent en Grèce ou en Asie Mineure après que les Fatimides roulent à la vapeur leur coin du monde. Il y a aussi un événement dans le République Le contenu téléchargeable qui a un prince marchand acquiert une femme africaine, qui peut élever des Noirs en Europe, sinon le jeu utilise des portraits turcs pour représenter des personnes d'ascendance mixte.
      • Le jeu considère que toutes les religions païennes font partie du même "groupe religieux" à des fins de mariage, il est donc possible d'épouser votre prince nordique à une princesse Tengri et de se retrouver avec un Suédois d'apparence turque menant des raids vikings. Cela permettait également aux vrais Vikings noirs, bien que la portée diplomatique ajoutée plus tard rende la tâche plus difficile.
      • Le focus Famille n'a pas d'actions actives que vous pouvez entreprendre ou de chaînes d'événements en cours, et les événements qu'il contient donnent principalement de petits bonus de relation avec la famille proche et ne se déclenchent pas souvent. Cependant, rester sur le chemin vous donne 20% de fertilité, +2 de diplomatie et +1 de santé, près de 100% de chances que vous tombiez amoureux de votre conjoint (+50% de fertilité) et la possibilité de devenir Le Patriarche ou Le Matriarche pour votre dynastie, qui vous donne une diplomatie supplémentaire de +1 et une fertilité de +20%, ce qui en fait l'option parfaite pour les dirigeants qui veulent vivre longtemps et laisser derrière eux une dynastie en pleine croissance (et débarquée). Contrairement à la domination et à la théologie, il n'a pas non plus d'inconvénients.
      • Extraire le tribut des voisins. L'attaquant s'épargne la peine de gérer réellement le défenseur comme un vassal ou ses terres (si la guerre était sur le territoire), et se renforce aux dépens du défenseur.
      • Il y a une chaîne d'événements qui commence par un voisin qui vous ennuie et envoie des émissaires pour demander de l'argent, et vous pouvez lui clouer le chapeau de l'envoyé sur la tête ou lui envoyer des roses.Si vous clouez le chapeau, vous devenez un empaleur et vous fâchez tout le monde autour de vous, avec une option au bout de la chaîne disant quelque chose du genre « Peut-être devrais-je commencer à planter des roses ? »
      • Dans l'une des chaînes d'événements Améliorer l'intrigue, vous pouvez piéger une personne pour vol de bijoux. Trente ans plus tard dans le jeu, votre dirigeant se réveillera soudainement dans la nuit et se rendra compte que l'homme est toujours dans les donjons pour un crime qu'il n'a pas commis, et se précipitera vers les donjons pour le laisser sortir après un cauchemar, tandis que votre personnage prend un coup à sa piété. Après avoir vu dans quel état il se trouve, vous dites au garde de fermer la porte.
      • L'événement "Vous êtes tombé amoureux du personnage X" ne vérifie pas si ce personnage est un membre de la famille.
      • Un mod de jeu populaire ajoute un code qui le fait, avec le commentaire "Ick!"
      • Comme indiqué ci-dessous, un correctif pour la suite a ajouté le paramètre "Sang divin" spécifiquement pour le modéliser au profit des moddeurs et des personnages adorant le zoroastrisme.
      • L'extension DLC du deuxième jeu, Way of Life, permet enfin aux joueurs de toutes confessions de se concentrer sur la séduction et d'essayer de séduire n'importe quel personnage qu'ils désirent, y compris leurs frères et sœurs (et de les épouser si vous êtes un zoroastrien). N'oubliez pas que c'est beaucoup plus difficile à réaliser, et votre frère * vous appellera * si vous échouez. Si vous réussissez, cependant, vous pourrez épouser votre frère/amant et personne ne s'y opposera. Le pouvoir de l'amour, peut-être ?
      • Avec Fils d'Abraham, le messalianisme, une obscure hérésie chrétienne gnostique, obtient le même mécanisme de sang divin que les zoroastriens, mais ils n'obtiennent pas de concubines à moins qu'elles ne soient tribales, ce qui signifie des chances encore plus élevées d'héritiers consanguins.
      • Avec Sainte Furie, n'importe quelle foi païenne peut acquérir la mécanique du sang divin lors de la réforme, et le Zunisme obtient une version spéciale qui la combine avec la polygamie.
      • Cadre de gardes du corps étrangers : vous pouvez recruter des nobles étrangers sans terre et les utiliser comme commandants Mook. Ils doivent généralement appartenir à votre propre groupe religieux (sinon le fait que vous soyez des infidèles les uns par rapport aux autres a tendance à placer les valeurs relationnelles du noble en dessous du seuil requis), et cela aide s'ils ont un droit sur un titre qu'ils pensent vous pourriez les aider à gagner, mais il est tout à fait possible d'être un duc catholique irlandais avec un général grec ou africain à la tête de votre armée.
        • Les dirigeants byzantins peuvent créer la garde varangienne en tant que compagnie de mercenaires vassalisés. Si vous êtes un dirigeant nordique, vos fils non débarqués peuvent demander à y servir, et leur refus vous fait subir une pénalité de prestige.
        • En clin d'œil au Caligula historique, les dirigeants avec le trait "Lunatic" dans la suite peuvent, entre autres, nommer leur cheval à des postes importants du conseil.
        • Poussé encore plus loin avec une chaîne d'événements particulièrement rare ajoutée dans Reaper's Due, qui vous permet de finir par rencontrer Caligula cheval réel, Incitatus (et oui, ça le rendrait extrêmement vieux il est immortel )
        • De plus, être soumis à un dirigeant mineur est une autre cause de loyauté pour ses vassaux.
        • Pas aussi mal dans la suite, où des dirigeants mineurs ou autrement incapables de gouverner seront nommés un régent pour gouverner à leur place. Cependant, cela introduit de nouveaux problèmes.
        • Évité avec les républiques marchandes et les nomades dans le deuxième match. Alors que les enfants peuvent devenir chefs de leurs maisons patriciennes ou de leurs clans, un enfant peut jamais être élu Doge ou devenir Khagan.
        • Un exemple spécifique du deuxième jeu serait l'événement "Rise of The Shia", qui se déclenche si le califat chiite n'existe pas. Il engendre un grand nombre de rebelles chiites contre un dirigeant sunnite aléatoire, dirigé par un très jeune Sayyid qui prétend être le calife chiite.
        • Des zones de no man's land sont parfois utilisées pour représenter des sommets infranchissables sur la carte, avec des écarts entre eux pour les cols de montagne. Cela est particulièrement évident dans les Alpes.
        • Au niveau tactique, les commandants peuvent être en mesure de trouver un point d'étranglement au combat, limitant le nombre de troupes pouvant s'affronter sur un flanc donné, aidant ainsi à compenser un désavantage numérique.
        • Avec l'expansion des Fils d'Abraham, ils sont à nouveau des États indépendants et peuvent être beaucoup plus importants. Leur donner de l'argent donne de la piété, mais vous pouvez aussi contracter un prêt. Parfois, ils demandent à des courtisans de rejoindre leurs ordres ou les droits de construire des châteaux sur votre territoire, et il est difficile de refuser si vous n'avez pas payé la dette. S'ils deviennent trop puissants, le bannissement est une option, mais ne reflète PAS bien la réputation de votre personnage.
        • Crusader Kings II utilise différentes teintes de la même couleur pour indiquer la similitude dans ses différents modes de carte. Sur le mode carte politique, les royaumes chrétiens ibériques par exemple partagent des nuances similaires de jaune et de rouge, tandis que leurs voisins musulmans sont verts. De même dans De jure En mode Duchés, tous les duchés anglais, français et allemands sont respectivement colorés dans différentes nuances de rouge, bleu et blanc. Le Royaume de Bourgogne est . eh bien, devinez.
        • Pour le mode carte Religion, les musulmans chiites et sunnites sont représentés par des nuances de vert similaires mais distinctes, tandis que le christianisme orthodoxe est violet et le catholicisme est en blanc. Les hérésies ont des nuances différentes de leurs religions mères (par exemple, Fraticelli est marron clair, tandis que Cathare est bleu clair). Les royaumes avec des religions différentes de leur lige ont des bandes à travers eux.
        • Les croisades et les djihads peuvent se déclencher tôt si les principales terres chrétiennes ou islamiques sont menacées, et si cela se produit, les païens réformés avec des chefs religieux gagnent leur Grande Guerre Sainte casus belli peu de temps après en représailles, et pour imposer leur utilisation en tant que mécanicien de retour, les croisades, les djihads et les grandes guerres saintes peuvent être utilisés si leur religion a même une autorité morale dérisoire de 5% et a un poids très élevé pour les terres que la foi aurait probablement déjà contrôle s'ils n'étaient pas menacés.
        • De plus, lorsque les croisades commencent tôt, les catholiques gagnent immédiatement deux à quatre ordres saints pour les aider à reculer, et la formation d'ordres saints donne un coup de pouce temporaire à l'autorité morale de la religion. De même, lorsque les djihadistes commencent tôt, l'islam sunnite et ibadite peut obtenir ses ordres sacrés plus tôt en fonction des sites perdus au profit des non-musulmans (l'ordre sacré chiite, cependant, ne se forme qu'après 1089) et si les terres indiennes centrales sont prises. par les religions non dharmiques, l'hindouisme, le jaïnisme et le bouddhisme peuvent tous obtenir leurs ordres sacrés sans qu'un seul dirigeant contrôle les cinq sites saints de leur foi.
        • De même, si une foi païenne se réforme, tous Les confessions païennes obtiennent +5% d'autorité morale pendant plusieurs années pour encourager un renouveau païen plus large et un rassemblement de toutes les confessions païennes contre les différentes confessions abrahamiques et dharmiques.
        • Un événement aléatoire implique que votre personnage vende un de ses proches (entraînant définitivement sa relation) à la demande de l'un des rivaux de ce personnage, en échange d'une partie de la richesse dudit rival. Si le rival (choisi au hasard) est un courtisan sans richesse personnelle, votre personnage vendra alors son ami proche/femme/membre de la famille pour autant que ce courtisan peut offrir. Toute une pièce d'or brillant. Et non, vous n'avez pas la possibilité de refuser.
        • Normalement, un don de richesse est échelonné sur le revenu annuel de la cible (minimum de 20 ducats). Dans certaines versions du jeu, offrir un cadeau à quelqu'un qui vient d'entrer dans un poste est considéré comme ayant un revenu mensuel minimal et peut donc faire l'objet d'un cadeau comiquement petit qui a amélioré les relations.
        • Les Mongols ont des armées géantes qui ignorent complètement les limites d'approvisionnement, leur permettant ainsi de se concentrer en nombre imbattable, tandis que le joueur ne peut pas contrer cela car il est toujours limité par les approvisionnements. Idem les Aztèques dans Invasion au coucher du soleil, bien que leurs troupes soient principalement de l'infanterie, les royaumes riches en cavalerie ont plus de facilité.
        • Lors des soulèvements paysans/religieux/libérateurs, l'IA est régulièrement capable de lever des armées dix à vingt fois plus importantes que ce que le joueur est autorisé à sortir de ces mêmes territoires.
        • Possibilité d'activation pure comme règle de jeu - les provinces peuvent être augmentées jusqu'à six fois leur force normale (ou désactivées), auquel cas une révolte paysanne à Kola ou Targhaza peut rassembler plus de troupes que l'ensemble de l'empire byzantin.
        • Avec Moines et mystiques, les dirigeants peuvent faire forger des joyaux de la couronne, qui comprennent une couronne ou un diadème pour tous les chrétiens, juifs, zoroastriens et tous les païens à l'exception des païens africains (qui obtiennent des bracelets comme le font les dirigeants musulmans). Même dans les autres religions, il est possible d'hériter ou de voler une couronne à quelqu'un qui en possède une.
        • Avec Sainte Furie, les rois et empereurs catholiques et fraticelli ne sont pas autorisés à porter leurs couronnes tant qu'ils n'ont pas été couronnés par un responsable religieux.
        • Avec Sainte Furie, réformant une foi païenne (sauf pour Bön et hellénique, qui reçoivent un sceptre à la place) avec un leadership temporel, le réformateur reçoit une couronne de fantaisie spéciale, qui se reflète même dans le portrait du porteur lorsqu'il est équipé.
        • Aussi avec Sainte Furie, diverses couronnes uniques peuvent être acquises en formant certains titres, comme la restauration de l'empire perse en tant que zoroastrien.
        • Le succès "Black Bishop" pour le deuxième jeu encourage les joueurs à installer leur propre pape corrompu. Ce n'est peut-être pas la ligne de conduite la plus sage en ce qui concerne l'autorité morale.
        • Épée de l'Islam, car les musulmans ont leurs propres mécanismes, tels que la décadence et la polygamie
        • Héritage de Rome, ce qui a rendu le jeu légèrement différent pour les caractères grecs et orthodoxes
        • La république, qui ajoute des mécanismes spéciaux pour les familles patriciennes dans les républiques marchandes
        • Les Dieux très anciens, qui ajoute de nouvelles mécaniques pour les nations païennes désormais jouables, y compris les raids
        • Fils d'Abraham , en ajoutant de nouvelles fonctionnalités à tous des religions abrahamiques et ajouter le judaïsme au mélange
        • Rajas de l'Inde, qui vous permet de jouer en tant qu'hindous, bouddhistes et jaïns en Inde, avec leurs propres mécanismes.
        • Charlemagne, qui introduit les dirigeants tribaux (par opposition aux seigneurs féodaux).
        • Seigneurs des chevaux introduit des mécanismes nomades pour les dirigeants des steppes, tels que la gestion des clans, le manque de possessions, de main-d'œuvre, etc. (Les jeux sans le DLC auront plutôt des dirigeants nomades se comportant comme des tribaux.)
        • Différents groupes culturels et religions ont également des caractéristiques différentes, telles que chaque culture ou groupe culturel ayant sa propre suite unique et certaines cultures (principalement nordiques et altaïques) ayant la capacité permanente de faire des raids.
        • Certains dirigeants historiques ont des statistiques prédéfinies élevées et des traits positifs, ce qui facilite leur jeu. Cependant, leurs descendants anhistoriques ont leurs statistiques et leurs traits déterminés par le joueur et le dieu des nombres aléatoires, ce qui signifie que le joueur doit commencer à compter sur ses propres compétences au jeu après une génération.
        • Le roi Karl de Francie occidentale (le Charlemagne historique) au début de 769 en est l'exemple le plus extrême. Non seulement il a des statistiques et des traits décents, mais il a également plusieurs événements scénarisés qui lui permettent de former facilement le Saint Empire romain et de conquérir la majeure partie de l'Europe occidentale. Cependant, ses descendants n'ont pas ce luxe, ce qui signifie que le joueur doit compter sur ses propres compétences pour empêcher son empire massif et culturellement diversifié de se désintégrer après la mort de Karl.
        • Également potentiellement inversé lorsque des royaumes plus forts dirigés par des joueurs (en particulier les royaumes catholiques) finissent par soutenir des pays plus faibles dans la moitié de l'Europe contre les conquistadors nordiques et musulmans rapaces.
        • Les royaumes païens sont puissants en début de partie, mais s'affaiblissent avec le temps (ou plus précisément, tout le monde les dépasse et ils deviennent relativement plus faible). De plus, plusieurs avantages en début de partie sont finalement annulés : les païens peuvent devenir très riches dès le début grâce à leur capacité à attaquer les provinces, en particulier les païens germaniques compte tenu de leurs navires gratuits, de leur capacité à naviguer sur les rivières et de leur emplacement stratégique, mais les cibles finiront par se consolider et fortifier au point où les raids ne sont plus pratiques et les rivières sont bloquées. L'attrition défensive passive est brutale pour les ennemis qui veulent envahir les royaumes païens au point qu'il est souvent préférable d'attaquer les possessions païennes que de les assiéger, mais cela ne s'applique qu'au territoire de la patrie d'un païen (en plus du fait que la conversion des provinces pour étendre leur patrie est difficile en raison de la faible cote d'autorité morale des religions païennes) et est finalement annulé par le progrès technologique. De plus, les païens ont accès à des casus belli spéciaux (les raisons officielles d'aller à la guerre) qui permettent une expansion rapide, mais leurs royaumes sont instables en raison d'être enfermés dans des types de succession qui divisent le territoire entre leurs enfants, ce qui signifie qu'ils maintiennent un royaume puissant ensemble pour de longues périodes est au mieux difficile. De plus, le tribalisme (le type de gouvernement de départ de la plupart des païens) est puissant dès le début en raison des grandes limites du domaine et de la capacité des dirigeants à appeler des vassaux à la guerre plutôt que d'obtenir des prélèvements plus petits, mais les grands royaumes tribaux atteignent un sommet car les dirigeants tribaux n'obtiennent pas troupes de vassaux de vassaux contrairement aux dirigeants féodaux.
        • Avec Les Dieux très anciens (mais non Sainte Furie), ces réformes sont prédéfinies et la plupart des païens adoptent une structure de type catholique avec un seul chef religieux strictement spirituel que l'on peut appeler Grandes Guerres Saintes. Les païens germaniques, cependant, ressemblent beaucoup plus aux musulmans : le réformateur devient le chef de la religion d'une manière similaire aux califes islamiques et détient le pouvoir à la fois spirituel et temporel.
        • Avec Sainte Furie, les réformes sont beaucoup plus flexibles et peuvent aller du christianisme suivant de très près (leadership hiérocratique pour le leadership de type catholique ou autocéphale pour le toute combinaison de doctrines fiscales religieuses, de polygamie et de clans agnatiques/énatiques), ou de croyances dharmiques (leadership autonome, nature pacifique (spécifiquement jaïn) ou cosmopolite (plus hindoue/bouddhiste/taoïste), et toute combinaison de méritocratie, Stabilité et/ou doctrines du monachisme), pour éviter complètement le trope et doubler leurs anciennes habitudes ou même devenir quelque chose de complètement différent.
        • Si vous finissez par jouer le rôle d'un démon, les entreprises de mercenaires suivant la même religion que vous se battront toujours pour vous contre l'inévitable rébellion si vous pouvez vous permettre de les embaucher. Ils aident volontairement le Fils de Satan littéral en échange d'une pile d'or.
        • Rejoindre Lucifer's Own dans Moines et mystiques implique beaucoup de ces à peu près les seuls moyens de gagner la faveur et Dark Power implique une effusion de sang au nom de Satan. Les autres sociétés d'adorateurs du diable sont à peu près les mêmes, juste avec les forces obscures avec lesquelles vous (pensez) conclure des accords adaptés à la foi en question au lieu d'être le diable.
        • Le DLCÉpée de l'Islam, transforme en fait ce trope en un mécanisme de jeu - chaque dynastie musulmane a un score de décadence, et avoir des hommes de votre dynastie assis dans votre palais étant inactifs, buvant et se prostituant (et donc ayant le trait Décadent) rend toute votre famille mauvaise et invite dynasties plus justes pour vous renverser.
        • Joué directement par les révoltes paysannes et les invasions d'aventuriers tuent ou capturent le chef, ce sont des rideaux pour la racaille rebelle.
        • Capturer le souverain ennemi vous donne automatiquement 100% de score de guerre, vous permettant d'exiger qu'il se rende et d'accéder à vos demandes en échange de sa liberté. Cependant, si vous le tuez au lieu de capturer, un nouveau dirigeant pourrait surgir et continuer la guerre.
        • Subverti par de nobles rébellions. Si le chef de faction ou le prétendant au trône est tué, la rébellion prend effectivement fin, mais la situation revient au statu quo ante bellum, et les seigneurs qui ont rejoint la rébellion ont toujours leurs armées et la capacité de se rebeller à nouveau (ce qui prend souvent moins d'un an). En revanche, si la rébellion est vaincue ou forcée à la paix blanche, les seigneurs vaincus ont peu de chances de réessayer (et peuvent être librement emprisonnés s'ils recommencent à former des factions).
        • Il est également possible pour la Croisade des Enfants d'atteindre la Terre Sainte et de voir leur bataille pour Jérusalem se terminer par une victoire, probablement grâce à l'aide de dirigeants sympathiques.
        • Le deuxième jeu tue le "vassal flipping" du premier jeu, vous ne pouvez pas saisir le territoire d'un vassal par la force sans vaincre son seigneur. Cependant, avec le DLC Old Gods, si vous incarnez un païen, vous pouvez choisir une ambition de devenir roi de X. Vous pouvez alors utiliser la subjugation casus belli pour conquérir le Royaume X sans pénalité de temps. Chaque compte que vous battez obtient un modificateur d'opinion de +75 pour avoir essentiellement battu la merde.
        • Écraser une révolte majeure contre votre règle donne un (bref) coup de pouce relationnel à tous vos vassaux, car ils sont convenablement impressionnés ou intimidés pour se soumettre.
        • Dans "Holy Fury", l'un des résultats d'un duel est que les participants sont impressionnés par les compétences de chacun et deviennent des amis proches.
        • Les femmes dirigeantes souffrent de pénalités d'opinion avec la plupart des personnages, à moins qu'elles ne fassent partie de certaines cultures ou qu'elles suivent certaines religions.
        • L'homosexualité est mal vue, même si l'homosexuel en question fait son devoir dynastique.
        • L'introduction d'artefacts dans le deuxième jeu le fait basculer du côté de la magie, car posséder le sceau de Salomon empêchera un personnage de devenir possédé. Bien sûr, cela pourrait être juste l'effet placebo.
        • Des mécanismes existaient pour les personnages immortels, avant même que l'immortalité ne soit ajoutée au jeu.
        • Étant donné que les archives historiques remontent à si loin, le prophète Mahomet est répertorié dans la base de données. Si vous regardez sa fiche de personnage, cependant, son portrait est masqué, le seul portrait du jeu à avoir cette propriété.
        • Si vous ne lisez que le menu déroulant lorsque vous utilisez le DLC Liege Creator, vous penseriez qu'être ouvertement (enfin, aussi ouvertement que l'époque médiévale le permet) homosexuel est purement une pénalité pour la statistique diplomatique. Eh bien, il fait plus que cela. La plupart des gens vous détesteront parce que vous êtes homosexuel. sauf d'autres homosexuels qui vous aimeront mieux. Ce bonus d'opinion se cumule également avec attractivité.
        • L'acte d'offrir des Amérindiens en sacrifice humain lors d'un blót a son propre texte de saveur, même s'il s'agit d'un événement plutôt improbable.
        • De plus, dans le cas improbable où un païen nordique se fraye un chemin en Inde, certaines des rivières sont navigables en chaloupe.
        • Après la sortie du Seigneurs des chevaux DLC, les joueurs peuvent désormais trouver Marco Polo traînant autour du terrain de Kublai Khan s'ils choisissent de commencer à la date appropriée. Son père et son oncle sont également là, et tous les trois sont amis avec le Khan !
        • Les Conclave Le DLC a ajouté différents noms et graphiques pour différents types de gouvernement dans l'onglet des règles du royaume. La plupart d'entre eux sont des noms banals comme « République noble » ou « Empire aristocratique électif », mais si votre souverain a le trait relativement rare « Spawn of Satan », bienvenue dans le « Royaume de la terreur » (ou le Empire of Terror - la première partie est basée sur le rang du titre principal).
        • Découvrir et faire connaître le modèle héliocentrique du système solaire avec des centaines d'années d'avance sur son temps en étudiant les étoiles exposera votre souverain au ridicule et aux sanctions religieuses (à moins que le chef religieux ne soit vous) &mdash sauf parmi les païens zunistes, qui vénèrent le soleil dans le déguisement de Zun, le Porteur de Justice.
        • Par défaut, l'islam est la seule foi polygame du jeu et n'autorise pas le mariage matrilinéaire ou l'héritage féminin, donc normalement vous ne pouvez pas entrer dans un mariage polygame en tant que femme - mais le texte de saveur et les données d'événement existent toujours dans les fichiers du jeu pour un personnage féminin dans une union polygame, y compris les rivalités avec les autres épouses de votre mari, et tentant de faire nommer votre fils comme héritier de votre mari.
        • Si vous exportez un jeu CK2 vers Europa Universalis IV et si "Sunset Invasion" était activé, vous constaterez que les cultures du Nouveau Monde sont considérablement plus avancées technologiquement qu'elles ne le sont normalement. De plus, si votre souverain est devenu immortel en Rois croisés II, celui-ci sera conservé dans Europa Universalis IV.
        • Le jeu contient du texte pour les duels gagnés en maniant tous les types d'armes et de mdashand, y compris l'arme de poing hermétique unique en son genre. (Les résultats sont prévisibles.)
        • Subverti. La Société Hermétique et divers ordres monastiques obtiennent des reliques qui pourraient bien être purement psychologiques, et peut-être de la magie, peut-être des divinations mondaines et des tentatives de communication avec des êtres divins en transes. Lucifer's Own peut invoquer des démons pour posséder des cibles et lancer des malédictions qui donnent une maladie mortelle très probable à la victime. Cependant, il existe également deux saintes reliques dont les effets sont définitivement magiques : la première est le sceau de Salomon, qui vous immunise contre la possession, et la seconde est la note du Saint-Graal Le saint_graal, pas le saint_calice. Le jeu en a deux, le calice est moins impressionnant en termes de bienfaits pour la santé, ce qui donne un +4 à la santé, ce qui est un bonus énorme, tandis que tous les autres artefacts sacrés qui donnent des bonus à la santé donnent au maximum +1, dont beaucoup ne donnent que 0,25-0,75, ce qui signifie que ce n'est certainement pas psychologique. Autres exemples A +4 est suffisant pour annuler presque toutes les maladies, les seules maladies qui ont une réduction de santé plus élevée étant la peste bubonique et rage (tous deux à -7). Le Saint Graal peut vous permettre d'ignorer facilement cancer(-3 santé) . Ensuite, il y a la note du Saint Prépuce prépuce de Jésus, qui fournit une augmentation de la fertilité de 15%. Il y a aussi Cthulhu.
        • De plus, plusieurs armes Holy Relic donnent des bonus étrangement élevés à la compétence de combat personnelle du porteur, généralement nettement plus élevés que les 14 donnés par les armes forgées de niveau 4. Bien que l'on puisse affirmer que des choses comme la Lance de Longinus ou la Hache de Perkunas sont des armes tout simplement normales mais vraiment bien faites, et que l'augmentation supplémentaire des compétences est psychologique, il est un peu difficile d'affirmer qu'il n'y a rien de spécial à propos du Bâton de Moïse, qui semble être juste un bâton vraiment sophistiqué, mais c'est une arme plus efficace que les armes à fabriquer les plus chères du jeu, et le Babr-e-Bayan, qui semble être une peau de léopard ordinaire, mais qui est meilleure que n'importe quelle armure du jeu, même l'armure de plaques Hermetic. Et Mjolnir offre un +20, ce qui est ridiculement élevé juste pour quelqu'un ayant des avantages psychologiques, et le deuxième bonus le plus élevé à la compétence de combat personnel de tous les dans le jeu, après la note de jambe prothétique. Pénalité de 30 infligée par le trait unijambiste et l'arme de poing, qui ont tous deux un +25. Ajoutez à tout cela le fait qu'ils ne fonctionnent que pour les adeptes de certaines religions, même si certains d'entre eux sont encore de très belles épées ou haches qu'un non-croyant devrait pouvoir utiliser sans les bonus de prestige ou de piété. Il y a plusieurs artefacts maudits, dont certains ne peut pas être détruit.
        • L'accent mis sur la domination vous laisse entièrement à la merci du RNG et vous donnera soit une règle ambitieuse, diligente et juste avec +6 d'intendance et +10 aux opinions des vassaux, soit une épave déprimée et stressée qui s'épuise et meurt simplement des mois plus tard.
        • Réussir en tant qu'Empire byzantin (voir Nintendo Hard ci-dessous). C'est difficile de bien jouer, mais une fois que vous le faites, non seulement vous pouvez éviter le destin tragique de la moitié orientale de Rome, mais vous pouvez également inverser la tendance et restaurer l'Empire romain non seulement tel qu'il était autrefois, mais plus fort que jamais.
        • Dans la chaîne de l'événement Cthulhu Mythos, vous pouvez choisir d'enfoncer votre vaisseau dans le Deep One en éveil pour l'empêcher de se relever en référence à la fin de "L'appel de Cthulhu".
        • L'un des résultats possibles de la chaîne d'événements The Masque of the Red Death est que la mort elle-même s'enflamme sur place.
        • Dans un événement où un pèlerin itinérant est venu vous demander un endroit où séjourner, il se révèle plus tard sous le nom de Mort. Vous pouvez les attaquer en premier et gagner le combat, ou vous pouvez les bloquer et les vaincre dans une partie d'échecs. Il est plus facile de simplement attaquer la mort que de jouer aux échecs, car la mort vient toujours avec le trait Game Master.
        • Des ajouts cosmétiques "Bonus" qui ajoutent des portraits supplémentaires, des drapeaux historiques de la dynastie, des sprites d'unité et de la musique.
        • . Et des mini-extensions comme Épée de l'Islam et Héritage de Rome qui rendent les dirigeants musulmans jouables et ajoutent respectivement de nouveaux mécanismes de jeu pour les dirigeants orthodoxes. Paradox a tenu sa promesse d'ajouter de nouvelles fonctionnalités au jeu de base afin que les joueurs ne soient pas obligés d'acheter les extensions, mais cela n'a pas empêché certains fans d'accuser Paradox de vol d'argent. Le jeu et tous les DLC actuels peuvent coûter plus de deux cents dollars, ce qui est un peu cher, surtout pour un jeu plus ancien.
        • Depuis un patch récent, se suicider entraînera une pénalité d'opinion qui sera immédiatement héritée par votre prochain personnage, vous devrez donc y faire face si vous utilisez cette stratégie.
        • Avec l'accent sur la guerre de Mode de vie, vous pouvez défier des personnages rivaux en duel. C'est surtout génial, mais peu pratique : même si vous gagnez, si vous donnez un coup de grâce à votre adversaire, vous obtiendrez un malus d'opinion permanent "Impitoyable" (cependant, cela n'est pas encouru si vous achevez un adversaire vaincu sur un champ de bataille duel), alors que sinon votre adversaire risque d'être simplement blessé ou mutilé, ce qui n'aide pas beaucoup à moins que vous n'essayiez de réduire sa santé ou son score martial afin qu'il soit plus susceptible de mourir de causes naturelles.
        • À partir de la version 3.0, il existe des « Duels de revendications fortes » qui ne peuvent être menés par les dirigeants tribaux que lorsque l'un d'entre eux a une forte revendication sur le(s) titre(s) de l'autre et si le demandeur gagne, il obtient ces titres. Alors que les duels normaux sont rarement mortels, les duels Strong Claim sont presque toujours à mort.
        • L'apprentissage ne fait presque rien qui ne puisse être facilement compensé par d'autres moyens, et même les choses qu'il fait sont au mieux d'une importance discutable (petit coup de pouce mensuel à la piété et à la croissance technologique, ainsi qu'une aide lors d'événements liés à la religion) . Ceci est quelque peu atténué dans Moines et mystiques, si vous devenez hermétique : ils peuvent utiliser l'apprentissage pour beaucoup de bonnes choses.
        • Certaines technologies, telles que les coutumes religieuses ou les pratiques commerciales si vous êtes à l'intérieur des terres et non sur la route de la soie, sont très peu prioritaires à améliorer et en ayant au moins un niveau technologique bas, vous pouvez garder votre Spymaster à étudier la technologie quelque part, ce qui donne périodiquement un 50 points technologiques supplémentaires dans une catégorie au hasard, même si vous êtes en tête de toutes les technologies de cette catégorie.
        • L'ajout de baronnies et de plusieurs courtisans prédéfinis dans la suite introduit des familles encore plus célèbres : les Romanov commencent comme grands chefs des Samoyèdes, les Hohenzollern commencent comme les barons de Zollern et les Trastamaras (l'une des familles royales d'Espagne avant les Habsbourg ont hérité le sort) commencent comme humbles courtisans en Galice. Zut, même les Pouchkine apparaissent avec un enfant courtisan à Rostov.
        • Cela peut être vrai pour de nombreux jeux, surtout si vous jouez en tant que royaume avec peu de provinces (comme la Navarre ou la Géorgie vulnérable) ou un dirigeant avec de puissants rivaux ou des ennemis religieux proches. Mais c'est particulièrement vrai si vous débutez en tant que dirigeant zoroastrien (et que vous êtes déterminé à ne pas vous convertir). Fondamentalement, vous commencez sans aucun avantage, à l'exception d'une grande armée de départ (si vous jouez le satrape de Karen) qui ne peut pas être reconstituée, pratiquement personne avec qui faire des alliances à cause des différences religieuses, et complètement entouré de dirigeants païens et islamiques hostiles qui peut se liguer contre vous et tôt ou tard, et probablement plus tôt, vous attaquer - et même si vous survivez pendant quelques siècles, vous serez probablement là où vous devrez faire face à des essaims de Turcs seldjoukides. Même les stratégies publiées en ligne par des joueurs vétérans ne peuvent que recommander la stratégie "gamey" consistant à prêter allégeance à un monarque musulman voisin et à exploiter les mécanismes du jeu pour essayer de s'emparer de leur territoire de l'intérieur, ou au moins jouer de manière agressive et compter sur la chance, ou simplement choisir un souverain païen plus fort et plus sûr et se convertir au zoroastrisme (ce qui est en soi délicat, car cela signifie généralement que vous devrez capturer une femme zoroastrienne et en faire une concubine).
        • La plupart des domaines dans les signets précédents commencent par Gavelkind Inheritance. Cela signifie que lorsque le souverain meurt, son royaume est divisé entre ses fils. La plupart des joueurs tentent de passer à un système d'héritage moins paralysant dès qu'ils le peuvent. Les royaumes païens sont coincés avec les plus difficiles à contrôler électif Le successeur de la note gavelkind au titre principal est élu par les vassaux parmi les membres de la dynastie, tandis que tous les titres disponibles sont créés pour les héritiers juniors, qui ont la possibilité de devenir indépendants à moins qu'ils ne se convertissent à une foi non païenne ou ne réforment la leur.
        • Incarner l'Empire byzantin. Par où commencer avec eux ? Premièrement, il est impossible d'avoir une loi successorale autre que le système d'autocratie impériale élective. Cela signifie que le titre d'empereur ira à quelqu'un d'autre à votre mort, à moins que vous ne puissiez faire élire votre héritier. Vous êtes toujours soumis à une pression supplémentaire pour ne pas laisser votre souverain mourir prématurément et vous assurer que votre héritier est au moins présentable à vos vassaux. Cependant, même si votre héritier est parfait, cela ne garantit toujours pas qu'il sera soutenu et peut finir par perdre face à un hack sans talent avec de bonnes connexions. Deuxièmement, il est très facile d'accumuler beaucoup de malus relationnels avec vos vassaux simplement en respirant autour d'eux. Vous obtenez une relation de -10 simplement en étant empereur, et cela n'entre pas dans les malus que vous obtenez de vos politiques. Soyez prêt à combattre guerre civile après guerre civile alors que les vassaux mécontents complotent pour vous renverser en un clin d'œil. Votre conseil est habilité par défaut, ce qui rend difficile l'application de vos politiques. La révocation de ce pouvoir est un moyen infaillible d'ajouter encore plus de carburant à l'incendie de la benne à ordures de la guerre civile. Maintenant, les guerres civiles ne sont pas très difficiles à réprimer, mais elles se produiront dans les moments les plus incommodes et gâcheront votre plan soigneusement élaboré. Le vrai truc, c'est que les guerres civiles n'arrêtent pas de se produire même si l'empire est au milieu d'une invasion étrangère, alors soyez prêt à perdre la partie car vos vassaux ont la clairvoyance d'une grenouille aveugle. En parlant de puissances étrangères, les catholiques et les musulmans sont toujours à vos trousses et à quelques croisades/djihads de vous détruire complètement. Rassembler une défense efficace est généralement un exercice futile car votre royaume est probablement trop occupé à se battre les uns contre les autres pour combattre les envahisseurs. Reprendre vos territoires perdus est tout aussi désespéré car des guerres civiles peuvent survenir à mi-chemin ou le conseil vous empêchera même de commencer la guerre en premier lieu. À moins que vous ne soyez un joueur expérimenté, jouer avec l'Empire byzantin est une boucle sans fin de conflits internes tandis que des ennemis externes déchirent l'empire. Survivez assez longtemps et vous commencerez à avoir suffisamment de prestige pour créer suffisamment de titres au niveau du royaume pour consolider le pouvoir entre les mains de quelques vice-rois fidèles. Après cela, vous pouvez commencer à construire une défense efficace et éventuellement une force d'invasion redoutable.
        • Le personnel principal de Paradox Development Studio est dans le jeu en tant que courtisans suédois sans terre au début de Stamford Bridge.
        • Le code pour Le Reaper est dû inclut un code commenté pour la mort par ornithorynque, apparemment conçu comme un modèle pour créer de nouvelles méthodes d'exécution. (Le logo du studio est un squelette d'ornithorynque.)
        • Il est beaucoup plus facile pour un chrétien de convertir des comtés à sa foi que pour les membres d'autres religions. Contrairement à d'autres exemples de ce trope, il s'agit moins d'un Author Tract que d'un moyen de représenter la nature évangélique du christianisme et d'encourager le jeu à simuler la conversion historique de l'Europe au christianisme. Cela dit, "plus facile" est un terme relatif. Cela peut prendre des années pour convertir l'une de vos propres provinces, même si vous êtes chrétien, et les dirigeants païens ne rejetteront probablement pas votre missionnaire la première fois qu'un de ses courtisans se convertira. En revanche, la conversion religieuse à religions païennes non réformées est presque impossible.
        • Inversé par la foi Romuva pratiquée par les païens baltes. Les provinces Romuvan sont beaucoup plus résistantes à la conversion, et les personnages Romuvan ont besoin d'un avis positif de +50 pour accepter une demande de conversion par opposition au +30 standard. Ceci est destiné à modéliser les pays baltes comme étant le dernier et le plus robuste bastion du paganisme en Europe.
        • Avec Sainte Furie, les païens peuvent accepter des "conversions de masse", dans lesquelles le lige et la plupart ou tous leurs vassaux non zélés adopteront tous une foi organisée à la fois.
        • Aussi avec Sainte Furie, sur la réforme, les païens peuvent prendre la nature de prosélytisme, ce qui les met pleinement à égalité avec les chrétiens pour le pouvoir de conversion (sinon, les païens réformés sont bien meilleurs que les païens non réformés pour le prosélytisme, mais pas aussi bons que les chrétiens) et les capacités, y compris le prosélytisme dans d'autres royaumes, tout en s'intéressant davantage au parrainage des conversions de masse.
        • Joué directement par les Mongols, qui ne subissent jamais de dégâts d'attrition. C'est en grande partie pourquoi ils sont considérés comme des araignées démoniaques.
        • Rois croisés II ajoute des pénalités d'opinion pour avoir des prélèvements vassaux élevés trop longtemps.
        • Avec le patch 1.10, les terres païennes low-tech ont une offre très faible. Par conséquent, une armée catholique de 7000 peut être réduite à 2000 ou moins en moins d'un an car l'approvisionnement du terrain est de 800 avec une garnison de château de 1200.
        • Il y a aussi le califat fatimide et le sultanat seldjoukide/califat abbasside qui sont comparables en puissance du côté musulman.
        • Avec la sortie de Héritage de Rome, il est désormais possible pour l'Empire byzantin de réformer l'Empire romain d'origine.
        • À partir de Les Dieux très anciens, vous pouvez désormais prendre le contrôle direct des Mongols, dont le chef de par son apparence historique détient un titre de niveau Empereur.
        • Vous pouvez techniquement établir un empire à tout moment tant que vous contrôlez 80% de ses de jure territoires et avoir l'argent et la piété pour payer le titre. Il existe même des empires "hypothétiques" comme Carpathia (Hongrie, Valachie et Bulgarie) et l'Empire wendish (Pologne, Lituanie, Estonie, certaines parties de la Russie) qui représentent des choses qui n'existaient pas, mais qui pourraient, en théorie, exister.
        • À partir de Charlemagne, les joueurs possédant suffisamment de fonds peuvent créer un empire personnalisé à partir de zéro.
        • Bien que de nombreux empires puissent monter et descendre au cours d'une partie, lesquels d'entre eux sont vraiment le trope de l'empire avec ses connotations maléfiques pour le joueur dépend entièrement de sa situation. Un catholique ibérique à ses débuts pourrait craindre les Omeyyades apparemment imparables, par exemple, malgré le fait que dans notre histoire, ils se sont rapidement éclatés face à la Reconquista.
        • Dans un sens plus abstrait, certaines religions peuvent commencer à prendre de l'ampleur et finir par dominer complètement la carte, conduisant à une autorité spirituelle hégémonique, même si elles ne sont pas nécessairement politiquement unies. Cela arrive le plus souvent avec le catholicisme, qui domine déjà presque toute l'Europe et a la possibilité de s'emparer de tonnes de terres des musulmans lors des croisades.
        • A moins, bien sûr, que le Pape ne propose de l'absoudre pour une somme d'or exorbitante.
        • Cela a tendance à se produire beaucoup plus souvent dans la suite - si votre souverain donne un titre à son héritier, l'héritier tentera parfois d'accélérer son ascension. Si un souverain a deux fils et qu'un seul peut hériter, attendez-vous à ce que de nombreux meurtres se produisent alors que les deux princes tentent de se surpasser.
        • Cela devient un problème encore plus important dans Épée de l'Islam - Avant que le mécanisme de décadence ne soit retravaillé plus tard, les dirigeants musulmans doivent s'assurer que tous leurs parents masculins ont beaucoup de terres et d'armées ou risquent que leur dynastie semble corrompue et décadente, ce qui signifie également qu'ils leur donnent beaucoup plus de munitions pour les manigances potentielles de vol de trône. Après le remaniement, les parents masculins ne génèrent plus automatiquement de décadence (ne le faisant que s'ils ont le trait Décadent).
        • Héritage de Rome donne aux empereurs byzantins la possibilité de crever les yeux des prétendants capturés. Cette fonctionnalité est également étendue à tous les dirigeants de culture grecque.
        • Sainte Furie et La Faucheuse est due donner beaucoup d'autres façons de perdre un ou les deux yeux, comme dans les duels, comme sacrifices aux dieux et comme traitement médical expérimental potentiel.
        • Horreur faciale : L'une des conséquences possibles d'une blessure grave est la défiguration, qui oblige la victime à porter un masque en raison de l'étendue des dommages. L'icône du trait représente un homme qui s'est fait arracher la mâchoire inférieure.
        • Extermination de la famille : Possible d'accomplir par des assassinats. Dans un méta-exemple pour le deuxième jeu, les Karlings (la famille de Charlemagne, qui existe au début de 769) sont tellement détestés par les joueurs que Paradox Interactive vendait un t-shirt promotionnel représentant un joueur en train d'effacer son arbre généalogique.
        • Méchant des valeurs familiales : une donnée pour de nombreux personnages, étant donné que la moitié des choses vilaines que vous ferez dans un jeu seront d'assurer que votre famille prospère et reste au pouvoir.
        • Système de classement fantastique : le jeu dispose d'un système de classement dynamique qui génère des titres basés sur des combinaisons de rang, de culture, de religion et de style de gouvernement des personnages. Certains sont historiques (prince-évêque note évêque chrétien qui est aussi un comte laïc, lord maire note comte-niveau maire), tandis que d'autres sont fictifs (wali-emir note Muslim Merchant Prince, c'est-à-dire duc-niveau maire, sorcier-roi note slave ou Suomenusko prêtre païen qui est aussi un roi séculier).
        • Femme Fatale : En tant que reine régnante, séduire vos vassaux les plus puissants et potentiellement gênants afin de les garder sous votre coupe est une tactique parfaitement légitime.
        • Seigneur féodal : vous et la plupart des personnages avec lesquels vous interagissez. Dans quelle mesure un personnage donné adhère au stéréotype négatif dépend de vos propres actions et de celles du moteur de jeu.
        • Familles en conflit :
          • Les familles patriciennes de La république peut commencer des vendettas de longue durée, complètes avec Star-Crossed Lovers.
          • Les clans nomades des steppes dans "Horse Lords" peuvent déclencher des vendettas, qui ne peuvent se terminer que lorsqu'un clan paie un prix du sang en or à l'autre ou lorsque l'un des clans est anéanti.
          • La date de début 867 introduite par Les Dieux très anciens divise l'Angleterre, le Danemark, la Suède et la Norvège, entre autres, et comprend les fondateurs historiques du royaume Alfred le Grand d'Angleterre et Haraldr Fairhair de Norvège.
          • Le DLC Charlemagne pour le deuxième jeu permet aux joueurs et à l'ordinateur de créer des royaumes et des empires personnalisés en détenant suffisamment de duchés ou de royaumes et en ayant suffisamment d'argent et de prestige. Rien ne vous empêche donc de former le royaume de Badassia en vous emparant de morceaux d'Allemagne, de France et de Lotharingie. En termes de fondateurs historiques, cela vous permet également d'incarner le personnage principal et d'essayer de reproduire son exploit de fonder ce qui deviendra éventuellement le Saint Empire romain.
          • Finalement, Sainte Furie introduit cela comme une règle semi-cachée dans la génération aléatoire du monde. Lesdits chevaux, chats, chiens, ours polaires, hérissons, canards, éléphants, pandas roux et dragons deviennent tous entièrement jouables.
          • À un moment donné, un roi-évêque a été autorisé à devenir le prochain cardinal prédit, mais n'a pas été autorisé à devenir cardinal. Ainsi, si un roi-évêque devenait le prochain cardinal prédit (ce qui était très probablement dû au modificateur de «pouvoir séculier»), il empêcherait les autres de devenir cardinaux alors que lui-même ne deviendrait jamais cardinal, réduisant inévitablement le Collège à un petit nombre.
          • Rajas de l'Inde ajoute des titres temporaires pour les révoltes. Si vous parvenez à en hériter un mais pas la révolte d'une manière ou d'une autre (par exemple, une révolte au niveau du duché dans votre royaume prend des terres et tous les héritiers éligibles meurent), vous ne pourrez pas organiser de mariages, donner des titres, créer des suites ou faire d'innombrables autres choses très importantes.
          • Le patriarche œcuménique de l'Église orthodoxe hérite fréquemment du contrôle de l'Empire byzantin, qui convertit le gouvernement en une théocratie avec succession élective ouverte (choisie essentiellement au hasard parmi les courtisans) et rend extrêmement difficile la reprise du contrôle par les dirigeants laïcs.
          • Conformément aux valeurs de l'époque, les hommes ont tendance à avoir l'avantage. CKII autorise une loi sur l'héritage axée sur les hommes qui permet aux femmes d'hériter si aucun homme n'est disponible pour toutes les religions non musulmanes (agnatique-cognatique), et les pleins droits successoraux féminins pour la culture basque et les hérésies cathares et messaliennes (cognatique absolu). Même dans ce cas, cependant, les femmes dirigeantes et/ou héritières entraînent des pénalités d'opinion sans que la loi sur le « plein statut de la femme » soit promulguée, ce qui n'affecte pas les dirigeants masculins et/ou les héritiers, et tout homme ayant de faibles prétentions sur leurs titres peut les presser. à tout moment simplement en raison de leur sexe. Paradoxe fait ajouter l'héritage de préférence féminine dans un patch ultérieur, mais uniquement pour les moddeurs jusqu'à ce que le Sainte Furie Le DLC a ajouté des moyens pour les religions de l'activer en dehors du modding. Quel est ne pas moddable est que le mariage par défaut est patrilinéaire (les enfants sont de la dynastie du père), un mariage matrilinéaire devant être spécifiquement choisi (et l'IA préfère ne pas accepter de telles offres de mariage à moins que cela ne leur profite directement). Joué directement avec les républiques marchandes et les royaumes musulmans. Les femmes des maisons patriciennes peuvent jamais être élu Doge ou devenir chef de leur maison. Ils ne peuvent pas non plus être mariés matrilinéairement, ni hériter de titres.
          • Cependant, certaines extensions le minimisent : dans Rajas de l'Inde, il n'y a pas de pénalité d'opinion pour avoir une femme héritière ou être une femme dirigeante en tant que dirigeante dharmique, et avec Fils d'Abraham, les Cathares, les Messaliens et les Bogomilistes n'ont pas non plus de telles pénalités, pas plus que les Bön ou les Païens africains (bien qu'ils ne soient jouables qu'avec Les Dieux très anciens ou Sainte Furie pour les deux, tandis que Dragon de Jade déverrouille Bön, mais pas les autres païens), Conclave ajoute diverses options pour étendre les droits des femmes en adoptant des lois et au statut complet des femmes, presque tous les préjugés sexistes sont supprimés note Au statut complet des femmes, les femmes peuvent occuper tous les postes du conseil quelle que soit leur relation personnelle avec le dirigeant, les sanctions d'opinion pour les dirigeants et les héritiers sont supprimés, et même les musulmans peuvent adopter une succession agnatique-cognatique et cognatique absolue. Quoi n'est pas nié est que cela permet toujours la succession masculine uniquement ou la préférence masculine, mais ne permet pas la préférence féminine ou féminine, laisse toujours le mariage patrilinnéaire par défaut, et que les républiques marchandes sont toujours strictement agnatiques et ne peuvent toujours pas effectuer de mariages matrilinéaires ), et Sainte Furie permet à toute foi païenne de l'éviter avec la doctrine de l'Égalité, qui verrouille également la succession Cognatique Absolue.
          • Le genre favorisé peut être inversé par la doctrine des clans Enatic dans Sainte Furie, qui bloque la succession agnatique, agnatique-cognatique et cognatique absolue, n'autorisant que la succession énatique et énatic-cognatique (féminine uniquement et préférence féminine) et interdisant Hommes des armées dirigeantes ou titulaires de titres de conseil ou recevant des titres fonciers (à moins qu'ils ne soient déjà débarqués). Lorsqu'il est combiné avec la nature belliciste, il permet également la déposition matriarcale casus belli, donnant un royaume avec les clans Enatic casus belli sur tout royaume voisin gouverné par un homme, dans le but de renverser le souverain et d'installer une femme sur le trône (de la même dynastie que le défenseur si possible, en évitant toute femme dont la religion a la doctrine des clans agnatiques ou en est incapable, et favoriser les proches parents du défenseur et les femmes de la même religion que l'agresseur, et générer un nouveau personnage féminin pour gouverner s'il n'existe pas de candidats valides de la dynastie du défenseur) ainsi que faire respecter le plein statut de la femme et la succession énatique (à moins que le nouveau dirigeant est d'une religion avec la doctrine de l'égalité, qui applique l'héritage cognatique absolu) et faisant du royaume un tributaire de l'attaquant et comptant comme une guerre sainte à des fins d'autorité morale [[note]]La combinaison de la doctrine des clans agnatiques et de la nature belliqueuse donne le même , mais le genre inversé et naturellement moins riche en cibles Déposition patriarcale CB. Malheureusement, l'IA n'est pas pleinement consciente que les clans Enatic font des femmes le genre préféré du jeu pour la foi et ont la mauvaise habitude de s'engager dans des mariages patrilinéaires mettant fin à la dynastie.
          • Veiller à ce qu'il y ait suffisamment d'héritiers convenables est également beaucoup, beaucoup plus difficile pour les femmes dirigeantes. Les hommes musulmans peuvent avoir jusqu'à quatre épouses, tandis que les hommes de confession païenne, mazdane et dharmane peuvent avoir trois concubines en plus de leur épouse (dont les enfants sont considérés comme légitimes, et ils peuvent être renvoyés et remplacés à volonté), il y a donc fondamentalement aucun moyen qu'ils puissent jamais ne pas avoir un héritier. Les femmes, cependant, ne peuvent avoir qu'un seul mari pour engendrer leurs héritiers - et il y a toujours le risque qu'une femme dirigeante, même si elle est le personnage du joueur, meure en couches. Même avec l'ajout d'époux masculins pour les dirigeantes des religions païennes Bön et africaines dans la version 3.0, ainsi que de toutes les religions païennes qui adoptent les doctrines de l'égalité ou des clans Enatic, les femmes dirigeantes sont toujours limitées par leur capacité à n'en porter qu'une (ou peut-être deux, dans le cas très rare de jumeaux) enfant à la fois, tandis que les dirigeants masculins peuvent engendrer jusqu'à quatre enfants avec leurs épouses/concubines en même temps.
          • Dans Rois croisés III, chaque foi qui existe au début du jeu est soit dominée par les hommes, soit a l'égalité des sexes, la domination masculine étant beaucoup plus courante. Dans une religion dominée par les hommes, la loi de succession la plus favorable aux femmes autorisée est la préférence agnatique-cognatique/masculine (les femmes ne peuvent hériter qu'en l'absence d'héritier masculin), les femmes ne peuvent pas recevoir de terres, et la chevalerie et la plupart des postes de conseil ne peuvent être détenue par des hommes et des femmes faisant face à une pénalité d'opinion lors de la décision. Lors de la fondation d'une nouvelle foi ou de la réforme d'une foi païenne, le genre dominant de la nouvelle foi peut être changé entre la domination masculine, l'égalité et la domination féminine, et le genre clérical peut être défini indépendamment avec les options de prêtrise entièrement masculine, de genre. un sacerdoce neutre et un sacerdoce entièrement féminin. Une règle du jeu peut totalement éviter cela en faisant en sorte que toutes les religions aient la doctrine de l'égalité ou peut être configurée pour inverser le genre favorisé par le jeu de telle sorte que toutes les religions de départ qui seraient normalement dominées par les hommes au lieu de dominées par les femmes.
          • Après l'extrémité, un ensemble de mods assez long After the End en Amérique du Nord que la société s'est reconstruite à un niveau à peu près médiéval.
            • Nouvelle ère - Vieux Monde, un Après l'extrémité Les retombées de fanon se sont centrées sur l'Europe plutôt que sur l'Amérique du Nord.
            • Les aventuriers ont besoin d'un an pour rassembler des armées et des navires, après avoir commencé leurs objectifs de conquête. Ce n'est qu'après qu'ils peuvent lancer l'attaque, donc un dirigeant intelligent essaiera de les assassiner avant qu'ils ne puissent le faire.
            • Tout comme les aventuriers, les envahisseurs vikings peuvent énoncer un objectif de conquête. Par la suite, des soldats et des héros vikings rejoindront leur cause au cours des deux prochaines années. Ils peuvent attaquer à tout moment, mais comme leurs cibles principales sont de puissants royaumes chrétiens et musulmans, ils devraient mieux attendre les deux années complètes.
            • La taille de l'armée des nomades dépend de la population de leur clan, qui à son tour dépend de la taille de leur territoire. Ainsi, un clan qui vient de conquérir un grand royaume devra attendre quelques années pour que sa population puisse croître afin de pouvoir utiliser ses nouvelles terres.
            • D'une certaine manière, cela s'applique à toutes les conquêtes du jeu. Obtenir un duché complet à travers une guerre sainte, c'est bien, mais ce sera totalement inutile les premières années, car les paysans refuseront tout simplement de payer des impôts ou de s'entraîner comme soldats.
            • Lorsqu'un souverain ennemi attaque vos terres, il vous devient hostile pendant un an, donc si vous pouvez attraper les pillards avant qu'ils ne s'échappent, vous pouvez tous les passer au fil de l'épée. Si vous vous sentez vraiment vengeur, vous pouvez retourner chez les pillards et assiéger leurs colonies pour prendre leur or et emprisonner leurs courtisans.
            • Lorsque les nomades pillent les colonies dans les terres conquises, le risque de révolte dans ces colonies augmente considérablement. Au niveau du sol, cela se traduit par des gens fatigués de voir leurs familles se faire massacrer et se lever pour se battre pour leur survie ou à tout le moins pour abattre autant d'escadrons de la mort que possible.
            • Si une rébellion paysanne/hérétique tue tous les membres de votre maison sauf un, alors l'unique survivant peut torturer le chef rebelle à mort et passer le reste de sa vie à soutirer de l'argent aux paysans.
            • Si vous jouez en tant qu'homme, si vous avez une liaison avec un autre homme, et que l'affaire est exposée : vous perdez 500 Prestige et 250 Piété, et obtenez une pénalité de -10 d'opinion sur vingt ans avec tout le monde, ainsi qu'une pénalité supplémentaire de -10 à relations avec les responsables ecclésiastiques. Votre partenaire d'affaire obtient également la pénalité de relations. Mais si vous jouez en tant que femme et que votre liaison lesbienne est exposée, vous ne perdez que 100 Prestige et 50 Piété, vous n'obtenez pas la pénalité d'opinion et votre partenaire ne reçoit aucune pénalité.
            • L'objectif de la bourse vous permet de rechercher le mythe de Cthulhu. La folie est un effet secondaire courant.
            • UNE très un événement rare peut ramener à la vie un souverain incapable, au prix de le rendre définitivement fou. Selon la qualité de ladite règle, il s'agit soit d'un petit compromis, soit d'un énorme ennui.
            • Minimisé avec le trait « Cupidité ». Alors que les personnages avec le trait peuvent aimer davantage l'or, il atteint rarement les niveaux généralement associés aux tropes.
            • Méta-sage, le Seigneurs des chevaux l'expansion permet à la guerre d'extraire le tribut (or) des voisins, la route de la soie ajoutant la possibilité aux dirigeants de gagner encore plus d'or. Combiné avec le patch qui l'accompagne assouplit les exigences pour les raids et les avantages d'avoir beaucoup d'argent, il n'est pas surprenant que les joueurs développent un amour pour le métal jaune.
            • Le sceau de la décision indique Audaces Fortuna Juvat, ou en anglais, "Fortune Favors the Bold".
            • Les concepts et distinctions entre de facto Lat. littéralement, « de fait » et de jure Lat. littéralement, "de la loi" est important pour les joueurs à saisir. Il est possible pour un roi qui contrôle une zone de jure établir des lois différentes du roi qui contrôle la région de facto.
            • Être mutilé ne réduit que de 2 la statistique martiale d'un général, ce qui signifie que votre meilleur général restera toujours un excellent asskicker même s'il perd un membre ou deux. Cela affectera sa santé future, cependant.
            • De plus, bien que perdre un membre entraîne une pénalité sévère pour les compétences de combat personnelles, un personnage avec de nombreux traits qui améliorent les compétences de combat personnelles ne sera pas trop affecté par cette perte, et les pénalités pour perdre un bras ou une jambe peuvent être compensées par l'acquisition d'une prothèse comme une cheville ou une main de fer.
            • Évité en cas de cécité. Les personnages qui espèrent devenir un maître d'armes aveugle devront faire face à un dévastateur -100 compétence de combat personnelle. Bien qu'il soit possible d'être un combattant compétent avec une telle pénalité avec tout le reste sur votre chemin, être un maître duelliste est à peu près hors de question.
            • Exécuté dans l'original, mais Rois croisés II permet d'assouplir un peu la restriction et même (si vos personnages appartiennent aux cultures basque, sumpa ou zhangzhung ou aux hérésies cathare, messalienne ou mazdaki) d'adopter la pleine égalité des sexes dans la succession. De plus, l'ajout des mariages matrilinéaires signifie qu'une femme peut hériter d'un titre et le transmettre à ses enfants qui comptent comme faisant partie de sa propre dynastie plutôt que celle du père.
            • Même Rois croisés II, il reste strictement appliqué pour les républiques marchandes et les nomades, qui ne peuvent avoir qu'une succession strictement agnatique (uniquement masculine) à la fois pour le royaume dans son ensemble et pour les chefs des maisons/clans, quelles que soient leur religion, leurs lois ou la lignée rendrait possible des royaumes avec d'autres gouvernements.
            • Conclave introduit de nouvelles lois de royaume qui vous permettent de défier ce trope en augmentant le statut juridique des femmes, jusqu'au point où la succession agnatique-cognatique (préférence masculine plutôt que masculine uniquement) et cognatique absolue (pas de préférence de genre) peut être instituées dans des domaines qui ne seraient normalement pas autorisés à instituer ces lois pour des raisons religieuses ou culturelles, et l'adoption de ces lois permet même aux religions qui ne peuvent normalement pas avoir de mariages matrilinéaires, comme l'islam, de les former. Alternativement, les lois peuvent être abaissées pour faire respecter le Heir Club for Men ou aussi près de celui-ci que la culture et la religion du royaume le permettent.
            • Sainte Furie introduit des lignées, dont l'une, le « Sang de Bayajidda et Magajiva » (portée par les souverains haoussa d'Afrique centrale), permet d'instituer une succession énatico-cognatique (préférence féminine), inversant ainsi le trope.
            • Défié par les doctrines païennes de réforme de l'égalité et de l'harmonie (Bön uniquement), qui appliquent strictement la succession cognatique absolue et un statut juridique maximisé des femmes.
            • Inversé par la doctrine de réforme des clans Enatic, qui applique la succession aux femmes uniquement ou aux femmes.
            • Vous pouvez convertir toute l'Europe au catharisme (ou à n'importe quelle hérésie, vraiment) si vous êtes à la hauteur.
            • Fils d'Abraham étend davantage les hérésies, à la fois en fournissant des mécanismes de jeu uniques (par exemple, le catharisme peut avoir des femmes évêques, tandis qu'un pape Fraticelli est un souverain de rang duc moins puissant, ce qui signifie qu'il peut être plus facilement vassalisé) et en permettant à une hérésie de devenir le courant dominant (transformer le vieille l'orthodoxie en hérésie) s'il devient suffisamment dominant sur le "parent" &mdash, ce qui signifie qu'après un certain temps, le jeu "convertir toute l'Europe au catharisme" passerait de l'hérésie cathare se propageant face à l'orthodoxie catholique à l'orthodoxie cathare se propageant au visage de l'hérésie catholique.
            • Il existe même une option pour inverser le Grand Schisme (la scission entre les églises catholique romaine [occidentale] et orthodoxe [orientale] qui s'est terminée par l'excommunication du pape et du patriarche œcuménique byzantin) si vous incarnez un dirigeant orthodoxe et reconquérez les principaux saints. sites dont Rome. Cela fait tous versions du catholicisme en hérésies orthodoxes.
            • Le DLC Way of Life a permis de cibler plus facilement les gens pour la séduction, et si la cible était une femme, cette femme pouvait facilement tomber enceinte. même si le séducteur était une femme. De toute évidence un bug, et finalement corrigé.
            • Avant cela, il était possible pour les hommes d'imprégner leurs amants pendant un certain temps - le sexe n'avait aucune importance. Ce bug a été corrigé.
            • Il reste mécaniquement possible pour des événements ou des commandes de console de créer des enfants avec deux mères, bien que pour des raisons mécaniques, l'une d'elles doive être le "père", bien qu'il n'y ait plus d'événements dans le jeu non modifié qui affichent ce comportement.
            • C'est ce qu'est la défense de l'Angleterre par Harold Godwinson d'installation ressembler pendant la conquête. Il affronte non seulement la plus grande armée de Guillaume le Conquérant, mais aussi Harald "Hardruler" de Norvège. Heureusement, Harold a des vassaux très fidèles et un maître-espion superbement noté. La façon la plus saine de garder le trône comme Harold est d'assassiner Guillaume le Bâtard, puisque sa prétention sur le trône anglais meurt avec lui.
            • Subverti dans les premières versions de Rois croisés II, car l'IA de Harald Hardruler avait tendance à être trop prudente lorsqu'elle pouvait broyer l'armée de Harold Godwinson au sol. Dans les versions ultérieures, l'IA devient bien meilleure dans cette guerre et est plus disposée à attaquer les possessions et à attaquer directement l'armée d'Harold.
            • Les trois hordes mongoles, ainsi que les Turcs seldjoukides, apparaissent d'abord à l'extrémité est de la carte. Avec Les seigneurs du cheval DLC ils sont jouables.
            • Inversé avec les Aztèques, qui viennent de l'ouest plus précisément du Nouveau Monde (c'est-à-dire de la Méso-Amérique).
            • Les dirigeants avec les traits de maître de jeu ou de chasseur peuvent exécuter leurs prisonniers dans des chasses élaborées.
            • En tant qu'interaction de loge de guerrier dans Sainte Furie, il est possible de s'engager dans un sacrifice humain effectué comme une chasse qui se termine par le sacrifice brutalement déchiré.
            • De plus, avec une autorité de la Couronne suffisamment élevée, un dirigeant peut forcer un vassal à convertir ou à révoquer son titre sans aucune pénalité d'opinion de la part des autres vassaux.
            • Tout personnage surpris en train d'adorer Satan (ou l'équivalent de sa religion) peut être brûlé sur le bûcher par son roi sans pénalité (en fait, ledit lige reçoit même un petit coup de pouce de piété). Si le sataniste est indépendant, alors d'autres peuvent mener des guerres saintes contre lui.
            • Certains mécanismes peuvent encore impliquer, par exemple, que votre femme a une liaison avec votre fils.
            • Justifié dans une certaine mesure, le moyen-âge n'était pas aussi dérangé par autre chose que l'inceste entre les membres directs de la famille. Le mariage au sein des maisons royales était une tactique courante pour consolider les terres féodales.
            • Les dirigeants zoroastriens, activés dans "Les Dieux très anciens", sont autorisés à épouser des sœurs, des filles, des mères et autres, et obtiennent en fait un bonus relationnel à tous leurs vassaux zoroastriens et 100 piété s'ils le font. Heureusement, ils sont autorisés à garder des concubines, pour produire des héritiers non consanguins.
            • Tout à fait encouragé par le succès "Famille d'abord", qui est obtenu par, comme toute religion avec le mécanisme du mariage divin (zoroastrisme, messalianisme ou toute foi païenne réformée avec la doctrine du sang divin ou des briseurs de l'aube), ayant votre frère, parent et enfant tous en tant qu'époux ou époux.
            • Toute une chaîne événementielle est ajoutée avec des focus Seducer, à la fois pour cibler et être la cible de séduction d'un proche. Vous pouvez en être dégoûté, peu impressionné mais pas repoussé, ou bizarrement dedans parce que c'est tabou.
            • Si l'un de vos courtisans oisifs a de meilleures statistiques que l'un de vos conseillers, attendez-vous à ce qu'il se manifeste et exige qu'on lui attribue le poste en question. Cela se produira régulièrement, car les jeunes courtisans ont tendance à avoir de meilleures statistiques que les personnages de la génération précédente.
            • C'est aussi un bon moyen (sans doute le seul) de contrôler les vassaux débarqués. Les joueurs ont essayé diverses manières de faciliter le traitement des vassaux déloyaux, y compris, mais sans s'y limiter, de ne pas avoir de vassaux et de tenir tous les comtés eux-mêmes (malgré les sanctions que cela entraîne), de garder tous les vassaux emprisonnés à tout moment ou de s'assurer que tous les vassaux sont mineurs. Le meilleur moyen est sans doute toujours de distribuer intelligemment les avoirs de manière à ce qu'ils désirent les titres des uns et des autres et ne coopèrent pas les uns avec les autres tout en maintenant l'autorité de la Couronne suffisamment élevée pour qu'ils ne puissent pas faire la guerre pour les acquérir.
            • Les villes et domaines individuels peuvent également être renommés par le joueur qui les possède, qui peut alors invoquer ce trope, ainsi qu'Egopolis.
            • Il y a aussi une réalisation appelée "Nobody's Business But the Turks" où vous prenez Constantinople en tant que Turcs, ce qui signifie que vous pouvez en effet la renommer en Istanbul environ 500 ans plus tôt que cela ne s'est produit dans la vraie vie.
            • Jeanne d'Archetype : Une chaîne événementielle en Fils d'Abraham pouvez en mettre un dans votre cour, à condition que vous soyez chrétien de n'importe quelle confession sauf cathare ou messalienne et que vous n'ayez pas le statut de femme à part entière (car cela permet aux femmes d'être commandants de toute façon, et donc de faire une femme encline aux arts martiaux comme Jeanne d'Archéétype un peu moins remarquable). Ils bénéficient même d'une dérogation spéciale à l'interdiction faite aux femmes d'être maréchaux et de diriger des troupes.
            • Juste amis: Rois croisés II remplace les amis et le compteur de fidélité par un compteur de relations unilatéral (vous pouvez aimer quelqu'un qui déteste le sol même sur lequel vous vous tenez). L'amour romantique reste un modificateur distinct appliqué à la relation.
            • Karma Houdini :
              • Un personnage de joueur à succès (méchant) sera souvent celui-ci, en particulier d'un point de vue moderne. Vous pouvez étouffer des bébés dans leurs berceaux pour voler leurs titres, forcer des prisonnières à être vos concubines (si vous êtes un païen, un chef de tribu ou un dirigeant hindou), assassiner des amis confiants pour le pouvoir et la terre, avoir des enfants avec une femme qui vous déteste pour le noyau parce que tu as tué son père pour le trône et toujours mourez paisiblement dans votre lit, riche, puissant et estimé de vos pairs.
              • En particulier, le deuxième jeu a un court dialogue d'éloge affiché à la succession. Il est basé sur des traits et des statistiques, en particulier les traits Sept péchés capitaux/Sept vertus célestes, plutôt que sur les actions que vous avez prises en tant que dirigeant, vous pouvez donc être un bâtard total et toujours être considéré comme un saint. Ou, vous auriez pu être le gars le plus gentil imaginable mais être ridiculisé comme un monstre méchant qui paiera pour ses péchés dans l'au-delà parce que vous étiez lubrique.
              • Avant la version 2.5 de Rois croisés II, le trait Déprimé a permis à n'importe quel personnage de devenir facilement un Karma Houdini - il suffit de s'engager dans une vague massive de tyrannie, puis de se tuer, et votre héritier hérite de tous les avantages de votre tyrannie sans aucun blâme.
              • Après version 2.5 de Rois croisés II, il existe désormais un modificateur « opinion du prédécesseur » qui rend le suicide après s'être engagé dans la tyrannie moins trivial, car vos vassaux seront toujours en colère contre vous, avec une manipulation prudente de la succession élective peut toujours éviter la peine, comme « l'opinion du prédécesseur » Le modificateur n'est pas hérité sous Succession élective. Si vous êtes le seul électeur valide ou l'un des deux, il n'y a aucun risque de perdre vos titres.
              • Pour de nombreux patchs, une croisade donnée a agi comme l'un d'entre eux. De nombreux royaumes catholiques se regroupent pour capturer la Terre Sainte ou chasser les païens de Hongrie ou autre, mais techniquement, tous ces royaumes sont en guerre en tant qu'alliés du Pape, qui déclare la guerre. Le pape est politiquement très puissant, mais il ne contrôle généralement qu'un ou deux comtés à part entière. En tant que tel, si les défenseurs pouvaient capturer Rome, la croisade s'effondrerait immédiatement. Cependant, il a finalement été nécessaire que pour atteindre 100% de score de guerre, un camp ait dû assiéger complètement tous ennemis, gagner une bataille majeure sur le terrain en plus du score de guerre de siège, ou la guerre devait durer au moins cinq ans.
              • Tandis que meurtre un chef de guerre ne gagnera aucune guerre, capture Ils génèrent 100% de score de guerre dans presque tous les cas, ce qui en fait à peu près une victoire garantie.
              • C'est le seul moyen possible de se débarrasser d'un régent indésirable. Étant donné que seuls les courtisans ou les navires directs peuvent être régents, vous pouvez donner à votre régent actuel indésirable un petit titre foncier et transférer sa vassalité à quelqu'un d'autre.
              • Un système génétique existe toujours, mais il y a un plus grand élément de randomisation en ce qui concerne les traits congénitaux/héritables. Pourtant, un joueur soucieux de l'eugénisme peut mettre en œuvre des projets de sélection à grande échelle pour produire l'héritier parfait.
              • Jusqu'au patch 2.5.2, l'éducation des enfants dans le Conclave Le DLC pourrait les amener à développer des traits positifs comme « fort » ou « génie », ou des traits négatifs comme « lent » ou « imbécile », qui sont héréditaires. Le patch a ajouté un ensemble de traits équivalents non héritables pour remplacer les traits congénitaux.
              • Toujours possible. Les nouveaux traits ne sont que des niveaux différents sur l'échelle stupide à intelligent. L'événement peut, en fonction de l'intelligence de l'éducateur, potentiellement augmenter ou diminuer l'intelligence innée du service, en développant Quick ou même Genius s'ils ont déjà des traits de renforcement int (comme Astucieux ou Erudit), bien que généralement de 1 étape seulement. Donc rien à Quick, ou Quick à Genius. Ou se débarrasser de traits d'intelligence négatifs comme terne. Bien sûr, si l'éducateur a une faible intelligence, il est également possible de dégrader l'intelligence du service.
              • Il existe de nombreuses façons dont vos personnages peuvent mourir. L'un des correctifs les plus récents a introduit un mécanisme de "cause de mort", et ceux-ci ont tendance à être étrangement génériques. Le suicide est "Mort par dépression", les crises cardiaques sont "Mort par stress", La mort par sexe est "Mort dans un accident", et ainsi de suite. Les décès causés par le complot peuvent aller du simple empoisonnement à la conduite de chariots sur les falaises aux oreillers vorpales à quelque chose qui ne peut être décrit que comme "la mort par l'explosion d'un tas de fumier".
              • Le Reaper est dû ajoute un peu de saveur aux exécutions, la méthode variant selon la culture et les circonstances, par exemple, les dirigeants indiens peuvent condamner leurs victimes à être écrasées à mort par des éléphants et les dirigeants nordiques peuvent transformer leurs victimes en aigle de sang. Le correctif public qui a été publié en même temps révise également l'écran de succession pour inclure une petite épitaphe pour votre défunt souverain en fonction de ses traits et de ses réalisations.
              • Un patch ultérieur pour le deuxième jeu a ajouté de nouveaux "cris de mort" et d'autres effets sonores qui se produisent lorsqu'un personnage meurt, adaptés à sa fin spécifique.
              • Incroyablement commun. La plupart du temps, c'est un souverain d'une quarantaine d'années qui décide qu'il pourrait avoir d'autres héritiers (ou espère qu'il pourra enfin avoir un fils) et épouse la fille de seize ans de son voisin.
              • Dans la suite, les dirigeants musulmans de « mai » (toujours des hommes) peuvent récolter des avantages considérables en ayant de telles relations. En ayant 1 ou 2 épouses (sur 4) dans la tranche d'âge « décembre », les jeunes dirigeants musulmans peuvent réduire le nombre de fils qu'ils ont, ce qui aide à résoudre les problèmes de succession et les rivalités de la génération suivante.
              • Toujours dans la suite, les personnages axés sur la séduction peuvent tenter de séduire d'autres personnages beaucoup plus âgés ou plus jeunes qu'eux. Se faire prendre sur le fait donne une opinion générale légèrement plus touchée que d'autres formes d'adultère, car l'écart d'âge rend la relation extra-scandale (mais pas autant que celle de séduire un membre de la famille proche).
              • républiques marchandes. Contrairement aux États féodaux qui (au début du jeu) constituent la majorité des options jouables du jeu, ils s'appuient principalement sur des postes de commerce côtiers plutôt que sur des terres comme source de richesse et de pouvoir. Ils ont également une forme spéciale d'héritage électif, le contrôle de la république elle-même passant à l'un des cinq chefs de famille patricienne en fonction de l'ancienneté, du prestige et du montant d'argent qu'ils sont prêts à dépenser pour soudoyer les électeurs. Il est également possible de créer une république vassale sous un roi féodal en accordant un duché au maire d'une ville qui s'y trouve, une décision qui donnera généralement un bon coup de pouce à vos revenus fiscaux.
              • Les dirigeants tribaux comptent aussi. La valeur personnelle compte beaucoup plus que dans les royaumes féodaux ou républicains, au point que les possessions tribales sont généralement améliorées avec des points de prestige plutôt que de l'or comme c'est la norme ailleurs. Les vassaux tribaux ne contribuent pas non plus aux prélèvements directement à leur seigneur, mais doivent plutôt être appelés à la guerre en tant qu'alliés. Ceci est quelque peu atténué par le fait que les puissances tribales ont généralement plus d'options pour combattre et piller que leurs homologues féodaux, y compris le fait que tous les tribaux ont accès aux mécanismes de raid (alors que ceux-ci sont normalement limités aux religions non abrahamiques).
              • Les nomades, introduits dans le Seigneurs des chevaux DLC. Ils sont inhabituels dans le sens où les jeux sans Seigneurs de la maison représentera tous les dirigeants nomades en tant que dirigeants tribaux à la place. Les précédents types de gouvernement/religion verrouillés par le DLC permettront à l'IA d'utiliser lesdits types de gouvernement/religion.
              • Le gouvernement musulman d'Iqta est conçu pour encourager un style de jeu beaucoup plus agressif que le christianisme, entre son accent accru sur la conquête, la polygamie assurant un grand nombre d'enfants, un système de succession "au plus fort" et le mécanisme de décadence qui est censé mettre un musulman royaume sur un tapis roulant constant pour s'étendre ou mourir. Il autorise également les temples laïques.
              • Le prestige est une monnaie limite inutile pour les souverains féodaux, contrairement à Europa Universalis. Il offre un petit bonus d'opinion avec d'autres dirigeants et débloque certains surnoms, mais c'est tout. Le DLC 2.8 inédit a été annoncé pour inclure des casus belli qui sont payés avec Prestige. C'est beaucoup plus important pour les dirigeants tribaux, qui paient la plupart des améliorations de leurs possessions avec Prestige.
              • La piété aussi, sauf pour les musulmans : vous l'utilisez pour payer plusieurs religieux casus belli (avec le CB "Invasion" coûtant un énorme 1000 piété) et en aura besoin pour ordonner aux membres de la dynastie de « se redresser » s'ils deviennent décadents.
              • Alternativement, ils pourraient servir dans votre cour en tant que l'un de vos conseillers, et vous pouvez les marier à vos fils ou filles (matrilinéairement) faire hériter leurs droits à leurs enfants dans votre dynastie.
              • Dans la suite, vous pouvez avoir des héritières en tant que dynastie non musulmane (le chef actuel n'est pas musulman) - si aucun homme n'est éligible comme héritier. Vous pouvez, si vous le souhaitez, choisir d'exclure les femmes du statut d'héritière, ce qui peut être pratique ou non. Mais vous pouvez également donner aux femmes les mêmes droits d'héritière (uniquement pour les Basques ou les Cathares par défaut, bien que le Conclave DLC vous permet d'accorder des droits de succession aux femmes). Avec cette option, tant qu'un membre de votre dynastie est en vie, vous pouvez continuer. mais d'un autre côté, étant donné qu'il s'agit d'une ère de mariages arrangés, il peut être possible de garder les femmes dans la famille sans perdre de prestige. difficile.
              • C'est également un assez bon endroit pour ceux qui apprennent à jouer en tant que Tribal dans les premières dates de début, car ils sont catholiques et ne bordent aucun non-tribal, ils n'ont donc pas à s'inquiéter des groupes de colère, bien... des Francs armés, des Allemands, des Russes, des Musulmans ou des nomades des steppes décidant qu'ils veulent leur terre, contrairement aux tribus païennes et miaphysites. Cela aide également que les États féodaux les plus proches, l'Angleterre et le Pays de Galles, soient divisés en plusieurs duchés et comtés qui se chamaillent dans le Charlemagne début, ou divisé en plusieurs duchés se faisant envahir par une horde de Vikings dans le Âge des Vikings commencer, vous n'avez donc pas à vous en soucier beaucoup. C'est particulièrement mieux que les tribus païennes baltes dans les dates de début ultérieures, car ils n'ont pas à traiter avec un ordre saint catholique formé dans le but spécifique de les envahir.
              • Dans le Charlemagne Au début, Karl de West Francia obtient un certain nombre d'événements scénarisés pour permettre à un joueur de jouer son rôle et de suivre plus ou moins ce qui s'est passé historiquement. Cependant, si Karl meurt de façon inattendue, l'Empire carolingien s'effondre invariablement de façon spectaculaire et les Français passeront les prochains siècles à se battre pour les morceaux. Il y a aussi un exploit pour la création du Saint Empire romain germanique en tant que son frère cadet Carloman (qui est fortement impliqué pour être assassiné par leur mère lorsqu'il joue du point de vue de Karl).
              • Vous pouvez incarner le roi Harold et vaincre l'invasion de William The Conqueror (que cela se produise est scénarisé, si elle réussit dépend du joueur), ou incarnez l'un des deux autres prétendants historiques (Harald Hardrade de Norvège, qui est allié à William , et le peu connu Svend II du Danemark), et il y a des réalisations pour gouverner l'Angleterre comme l'un des trois envahisseurs potentiels.
              • Aussi, publier vos recherches héliocentriques (Mode de vie focus bourse) invoque une pénalité permanente de -10 aux relations avec le clergé. L'église n'oublie jamais.
              • Joué directement avec des surnoms cependant. Alors qu'un personnage peut perdre de mauvais traits ou les remplacer par de bons traits, les surnoms ne peuvent presque jamais être perdus (fonder une lignée, restaurer l'empire romain ou persan et gagner une guerre que vous avez commencée avec l'"Invasion" casus belli sont quelques-unes des très rares actions qui peuvent changer un surnom). Cela signifie qu'un personnage qui devient connu sous le nom de « le Cruel » sera connu sous ce nom pour toujours, même après avoir tiré un Heel/Face Turn.
              • Panthera Awesome : les dirigeants indiens peuvent organiser des chasses au tigre. En tuer un vous-même donne à votre dirigeant une belle quantité de prestige (et un exploit dans Ironman), mais méfiez-vous de ses griffes.
              • Favoritisme parental : Pratiquement une nécessité pour toute personne autre que les républiques marchandes, jusqu'au meurtre de The Unfavorite inclus.
              • Héritage transmis : les deuxième et troisième en ligne pour un titre obtiennent de fortes prétentions sur ce titre lorsque l'héritier hérite. Même s'ils ne sont pas particulièrement ambitieux eux-mêmes, d'autres nobles peuvent créer des factions en leur nom pour les mettre sur le trône, même sans leur consentement exprès. Ils peuvent même finir par soutenir un autre demandeur, ce qui signifie que ces factions sont parfois en dépit de leurs vœux exprès.
              • Le Patriarche : Les rois de grands royaumes qui ont gouverné leur royaume pendant longtemps le deviennent généralement par la suite. Ils ont généralement tellement de prestige, d'argent dans leurs poches et de loyaux vassaux qu'ils peuvent revendiquer des titres de royaume entiers et décider des guerres simplement en se rangeant du côté de l'une ou l'autre faction.
              • Payer du mal au mal : lorsque vous n'exécutez que des prisonniers avec les traits "cruel" et "empaleur".
              • Fonctionnaire élu permanent : les doges en vertu de la nouvelle mécanique des républiques sont élus à vie, et non pour un mandat défini comme dans les républiques représentatives modernes. Idem pour les monarchies électives.
              • Bêta perpétuelle : les correctifs accompagnant les différentes extensions changent souvent le jeu à un niveau fondamental. De plus, Paradox ouvre plus de zones du code pour le modding avec chaque patch majeur, permettant aux mods de changer le jeu de manière plus importante.
              • Flip de persécution :
                • Il est possible qu'une hérésie acquière suffisamment d'autorité morale pour supplanter la religion dont elle est issue, auquel cas les adhérents à la religion d'origine sont considérés comme des hérétiques et sujets à la persécution.
                • Sunset Invasion fait envahir le Vieux Monde par les Amérindiens (plus précisément, l'Empire aztèque) avec l'intention de le conquérir.
                • Cela s'applique encore plus au gouvernement féodal (y compris Iqta). Souhaitable à l'origine pour tout le monde pour ses avantages défensifs et offrant la seule chance d'une économie autosuffisante, les mises à jour récentes ont amélioré le tribalisme et le gouvernement nomade (en termes de puissance militaire en particulier) au point qu'ils sont sans doute plus forts que l'ancien. féodalisme.
                • Le trait "Enceinte" n'a étonnamment aucun effet sur les capacités de Mook Commander, donc en supposant que vous ayez accès à des femmes commandants (ou que vous soyez vous-même des femmes), vous pouvez certainement en avoir une.
                • Minimisé après la refonte du duel dans 3.0, où être enceinte entraîne des pénalités importantes pour les compétences de combat personnelles et empêche de s'engager dans des duels, bien que la pénalité soit suffisamment petite pour qu'une femme badass puisse toujours botter le cul de la plupart des gens, même enceinte. Les grossesses difficiles et troublées, cependant, peuvent être carrément débilitantes et entraîner des sanctions suffisamment lourdes pour qu'il soit très peu probable que quelqu'un soit capable de badassery pendant elles, et à moins que les événements de grossesse ne soient complètement annulés, il est peu probable qu'elles soient en état d'être des armées de premier plan.
                • Comme les autres jeux Paradox, vous n'êtes pas autorisé à envahir sans raison claire si vous êtes chrétien, mais heureusement, trouver ou créer casus belli n'est pas difficile : soit via des documents fabriqués ou réels de jure litiges territoriaux. Des litiges successoraux peuvent également survenir. Les musulmans et les païens ne sont pas limités de cette manière, bien que les musulmans perdent leur piété s'ils combattent quelqu'un de la même confession. Cependant, à l'exception de l'invasion casus belli, contrairement à d'autres jeux Paradox, les guerres sont en fait menées exclusivement pour le but de guerre, et l'agresseur ne court aucun risque territorial direct (bien qu'il court le risque indirect de devenir plus vulnérable aux représailles ou aux guerres de tiers).
                • Évité par les païens et les musulmans, qui peuvent mener des guerres pour des comtés limitrophes uniques (et tout comté côtier à portée diplomatique pour les païens germaniques une fois l'ère viking commencée) sans aucune sorte de casus belli et avec seulement des restrictions minimales (les musulmans doivent payer une petite somme de piété pour utiliser leur conquête de comté, tandis que les païens ne peuvent pas utiliser la conquête de comté contre des coreligionnaires).
                • Avec Dragon de Jade, les dirigeants qui ne peuvent pas mener une guerre de conquête de comté contre une cible peuvent également l'éviter avec le « différend frontalier » "casus belli", qui est une conquête injuste d'un seul comté, qui coûte du prestige aux païens et de l'argent et de la piété pour tous les autres.
                • Il y a aussi le Sceau de Salomon, qui Est-ce que travail, empêchant le propriétaire d'être possédé.
                • Les dirigeants païens nordiques et tengri non réformés sont tenus de mener des guerres régulièrement afin de maintenir leur stabilité. Ce dernier groupe comprend les hordes mongoles tant redoutées (comme si elles avaient besoin d'une motivation suffisante).
                • Les membres du groupe culturel altaïque (y compris les infâmes Mongols) ont accès à une invasion tribale casus belli ce qui leur permet essentiellement de lancer des guerres pour des royaumes entiers quand ils le souhaitent, bien qu'ils en perdent l'accès s'ils deviennent chrétiens.
                • Les musulmans s'adaptent également. Ils ont leur propre casus belli d'invasion, et l'un des meilleurs moyens de réduire la décadence est de se battre et de conquérir.L'idée originale de la religion était qu'elle serait extrêmement puissante lors de son expansion, mais qu'elle s'affaiblirait et se fragmenterait rapidement en temps de paix, ce n'est pas tout à fait ainsi que cela a fonctionné.
                • Élément très fort. Le joueur est capable de créer des vassaux en donnant des titres aux aristocrates de sa cour. En supposant que les relations soient suffisamment bonnes, il peut forcer ces vassaux à lever des troupes pour lui et même les forcer à abandonner leur titre et leurs terres (bien que cela entraîne très probablement une rébellion à la place).
                • Il est également possible d'appuyer la revendication d'un membre de la dynastie sur un pays voisin, puisqu'il faut plusieurs années pour pacifier les régions conquises, le membre de la famille sera alors presque entièrement dépendant de vous pour son soutien et le bonus de relation +100 signifie que le souverain généralement être un allié pour la vie.
                • Il est également possible d'établir des États fantoches plus conventionnels, bien que moins formels, comme tributaires, qui ne sont pas liés par les lois de leur seigneur comme des vassaux et ne sont pas appelés aux armes ou hérités à la mort de l'un ou l'autre souverain, mais doivent payer des taux d'imposition élevés et recevoir une protection.
                • Vainquez une révolte paysanne, libérez le chef rebelle de prison, mariez-le à votre fille et mourez. Quelqu'un qui a un trait le décrivant comme "un paysan survolté qui s'est révolté contre ses supérieurs" est maintenant l'époux royal d'une impératrice et le père de son héritier.
                • A l'inverse, si une révolte paysanne réussit et s'empare de suffisamment de terres, le chef peut potentiellement se déclarer roi.
                • Dans une nouvelle mise à jour, la croisade des paysans aura une chance d'éclater. Si cela se produit, il y a une mince chance qu'il réussisse et que son chef paysan devienne le roi de Jérusalem.
                • À partir de Les Dieux très anciens, les soulèvements paysans aléatoires sont désormais dirigés par des personnages nommés (généralement Lowborn) avec lesquels vous pouvez interagir. Si ledit rebelle est coreligionnaire dans une province dirigée par un païen, il peut devenir votre meilleur ami. Il vient même avec un trait appelé "Chef paysan", qui se lit littéralement: "Cet homme est un paysan survolté qui s'est révolté contre ses supérieurs".
                • Aussi dans Les Dieux très anciens, les soulèvements hérétiques aléatoires sont dirigés par des personnages nommés, également Lowborn, avec lesquels on peut interagir. Contrairement à leurs homologues paysans, ils obtiennent le trait "Hérésiarque".
                • Héritage de Rome introduit un mécanisme de factions, permettant aux vassaux de s'unir contre leur seigneur pour un grief commun. Lorsque la faction fait enfin son offre pour le pouvoir, le chef de la faction mène également la rébellion. Rajas de l'Inde affine encore le système de faction en accordant au chef rebelle un titre temporaire de rang égal à celui de son lige, les autres membres de la faction lui servant de vassaux pendant toute la durée du conflit.
                • Montez en niveau à Intimacy 5: Si vos vassaux vous aiment beaucoup, ils vous fourniront beaucoup plus de troupes et vous paieront beaucoup plus d'impôts qu'ils n'y sont légalement tenus, seront plus susceptibles d'approuver les réformes juridiques que vous souhaitez pousser, et peut même parfois être persuadé de céder certaines de leurs terres à la couronne, ou même de se convertir à votre religion.
                • Vous perdez à zéro confiance : si vos vassaux vous détestent, d'un autre côté, vous êtes à un complot de l'effondrement de tout ce pour quoi vous avez travaillé. Particulièrement mauvais s'il s'agit d'un membre de la famille ou de votre maître espion.
                • Le paganisme aztèque et le paganisme germanique permettent des choses telles que le sacrifice humain et le meurtre.
                • De même, les adorateurs de Satan peuvent accomplir des sacrifices humains, utiliser la magie noire et torturer des gens à mort pour le plaisir.
                • Avec Sainte Furie, toute foi païenne, même la foi Bön normalement relativement pacifique, peut être transformée en une foi violente avec des sacrifices humains (par exemple, les dieux assoiffés de sang et, dans une moindre mesure, les doctrines Haruspicy), une culture de raid glorifié et de conquête étrangère (germanique ou tout autre autre foi païenne avec à la fois Sea-Bound et Daring), et/ou l'inceste glorifié (Dvine Marriage et Dawnbreakers doctrines).
                • Les bâtards ont tendance à finir comme ça s'ils ne sont pas légitimés, bien que votre progéniture légitime puisse le devenir si vous légitimez beaucoup de bâtards.
                • Toute personne qui perd sa place dans la ligne de succession est susceptible de devenir un resentant lorsque vous modifiez votre droit successoral.
                • Les premiers-nés ont tendance à ressentir du ressentiment envers les lois successorales qui ne leur accordent pas la plus haute priorité dans la succession et tous de vos enfants vous détesteront pour avoir institué l'ancienneté ou le tanistry.
                • Chaque personnage masculin qui rejoint un Saint Ordre catholique, que ce soit par choix ou par force, acquiert le trait de célibat. En d'autres termes, peu importe à quel point un personnage est cynique ou lubrique, il honorera toujours son vœu de chasteté des Templiers.
                • Il est possible d'obtenir un modificateur "True Christian Knight", dont le texte a le personnage proclamant son incarnation de la chevalerie et déclarant, "Je suis Galahad!" Seuls les hommes chrétiens assez forts avec les braves, les diligents et les Humble Les traits de caractère et aucun défaut de personnalité ne peuvent l'obtenir, ce qui signifie qu'ils ne font qu'énoncer un fait.
                • Dans le deuxième jeu, les républiques marchandes le sont l'une envers l'autre par défaut, leurs dirigeants ayant une lourde pénalité d'opinion les uns envers les autres.
                • Les dirigeants musulmans obtiennent des mariages multiples, tandis que les zoroastriens, les païens (sauf les helléniques), les chrétiens tribaux, les hindous, les bouddhistes, les jaïns et les taoïstes obtiennent des concubines pour accompagner leur seule épouse légale. Tous les enfants d'un père musulman sont considérés comme légitimes, contrairement à ceux produits par les maîtresses des nations chrétiennes. Les enfants de concubines sont équivalents à des bâtards légitimés, sauf pour ne pas encourir une pénalité de relations avec des enfants légitimes ou coûter du prestige. Avec Sainte Furie, les païens peuvent adopter la doctrine de la polygamie et avoir plusieurs épouses réelles comme le peuvent les musulmans.
                • Inversé le genre par les païens Bön et africains, ainsi que par tous les païens qui adoptent les doctrines de l'égalité ou des clans Enatic sur la réforme, ce qui permet aux femmes dirigeantes de la foi de prendre jusqu'à trois hommes comme « consorts » en plus de leur seul mari légal.
                • L'un des départs les plus difficiles du jeu (généralement considéré comme, dans l'ordre : Satrap Vandad des Karen Satrapy dans le départ des Dieux très anciens, Isaac, Duc de Khazars, un vassal juif des Tengri Cumanians, et le Khan de Khazaria dans le Old Gods commence, qui est aussi juif, mais encore plus difficile à jouer car faute de lige pour le protéger).
                • Jouez également en tant que duc juif de Semien/Axoum en Éthiopie et essayez de rétablir le royaume d'Israël, parce que vous êtes entouré de chrétiens lourdement armés et que vous n'avez pas la possibilité de créer des alliances matrimoniales avec tout royaume (à moins que vous ne parveniez à les convertir au judaïsme en faisant du prosélytisme). Si vous survivez assez longtemps en tant que Juif pour sortir de l'Éthiopie, vous devrez alors faire face aux musulmans et aux chrétiens qui se disputent le contrôle de la Terre Sainte.
                • A la sortie du Charlemagne DLC, jouer le seul personnage zuniste au monde est devenu un autre défi auto-imposé pour beaucoup.
                • Dragon de Jade a dérivé une réalisation, "The Conqueror", d'un défi imposé par un joueur, l'établissement de la culture anglaise d'un souverain nordique. Cela nécessite un souverain nordique pour gouverner une province française, occitane ou bretonne pour débloquer la culture normande, puis la conquête d'une province anglo-saxonne (la plupart de l'Angleterre en Charlemagne et Les Dieux très anciens) pour débloquer la culture anglaise. Oh, et pour obtenir l'exploit, vous devez également être chrétien et détenir le royaume d'Angleterre. Oh, et ces événements de retournement culturel ne se produisent que vers les années 900 et 1100, respectivement, alors préparez-vous pour un long match.
                • Avec "Sons of Abraham", les Chevaliers Hospitaliers et les Templiers demanderont la permission de fonder quelques colonies de culte au Levant, si la région appartient à un souverain catholique. Ne les négligez pas, ils seront inestimables pour défendre la zone contre les contre-attaques musulmanes. Les chevaliers teutoniques feront également quelque chose de similaire dans la Baltique.
                • Certains des premiers départs peuvent vous permettre de conquérir l'Islande avant qu'elle ne soit techniquement habitée. Bien qu'il soit traité comme habité en raison de la mécanique du jeu.
                • Luxure: Globalement bon. Le trait "Lustful" donne +1 Intrigue et un bonus de fertilité de 20%, en échange de pénalités mineures à la piété par mois et à l'opinion du clergé chrétien.
                • Gourmandise : Mauvaise. "Glouton" donne -2 Intendance, -10 avis du clergé.
                • Cupidité : Bien. « Greedy » coûte -1 Diplomatie, une pénalité mineure, en échange d'un bonus de 10 % pour taxer les revenus de votre royaume (sans l'augmentation du risque de révolte que vous pensez en résulter).
                • Paresseux : Très mauvais. "Slothful" donne -1 à toutes les statistiques, -5 aux compétences de combat personnelles et -10 à l'opinion des vassaux, ce qui est beaucoup plus important que l'opinion générale de l'église. Ce Est-ce que rendre un personnage moins susceptible de devenir stressé cependant.
                • Wroth : Décent. "Wroth" coûte -1 à Diplomatie et Intrigue mais confère +3 Martial, +3 à la compétence de combat personnelle et, s'il est possédé par un Mook Commander, permet une tactique de charge tout ou rien au combat.
                • Envie : Situationnelle. "Envieux" donne -1 Diplomatie, +2 Intrigue et +3 à la compétence de combat personnelle, mais s'il est détenu par un vassal, il a une opinion de -15 sur son lige.
                • Fierté : Bien. "Fier" donne un demi-point de Prestige gratuit par mois sans aucun inconvénient. Les joueurs ont également découvert que les personnages de l'IA avec le Fier trait ont tendance à faire d'excellents tuteurs pour les enfants, bien meilleurs que les personnages humbles (ce qui a du sens, d'un certain point de vue).
                • Rois croisés II signale explicitement les péchés capitaux et les vertus célestes avec des icônes numérotées en rouge et vert respectivement. Avec le remaniement du mécanisme de décadence, les hommes musulmans ayant l'un des péchés capitaux ont une chance accrue d'obtenir le Décadent trait.
                • Chasteté : situationnelle. -15% de fertilité est un problème, +1 l'apprentissage est meh, mais la piété bonus est très utile aux musulmans (qui ont assez de femmes pour faire la différence et ont besoin de piété pour étendre et contrôler leur dynastie) et un époux chaste vous donne une Séduction -Preuve de mariage.
                • Tempéré : Bon. +2 Intendance et +5 avis vassal religieux. Son seul inconvénient est qu'il vous empêche de faire des folies lors des fêtes, ce qui peut amener vos invités à se plaindre de la nourriture.
                • Charitable : Bien. +3 Diplomatie et +5 Opinion vassale religieuse est un bonus solide pour le petit inconvénient de -3 en compétence de combat personnel, et c'est presque aussi bon que Content dans un vassal.
                • Diligent: Très bon. +1 à toutes les statistiques et un avis de vassal +5 en font l'un des meilleurs traits du jeu.
                • Patiente : Très bien. +1 à toutes les statistiques sauf Martial, +20% de bonus de défense lorsque vous dirigez des troupes et +5 aux compétences de combat personnelles. Ironiquement, bien meilleur trait pour un général ou un duelliste que son péché adverse.
                • Genre : décent. Bonus de diplomatie de +2 et d'opinion de vassal de +5 en échange de -2 en intrigue et de -5 en compétence de combat personnelle. C'est aussi l'un des traits les plus faciles du jeu à perdre.
                • Humble : Bien. Là où "Fier" donne du Prestige gratuit, "Humble" donne une Piété gratuite. Encore une fois, très utile pour les musulmans qui ont besoin de tous les points qu'ils peuvent obtenir. Aussi utile chez les vassaux, tant que vous ne leur faites pas élever vos enfants.
                • Les dirigeants païens (sauf helléniques), zoroastriens, hindous, bouddhistes et jaïns, ainsi que tous les dirigeants nomades et tribaux, peuvent prendre des femmes captives comme concubines et élever des héritiers sur elles.
                • Les femmes des religions païennes et africaines, ainsi que toute forme de paganisme qui adopte les doctrines de l'égalité ou des clans Enatic sur la réforme, peuvent faire la même chose aux hommes, en prenant jusqu'à trois épouses en plus de leur mari légalement marié, et beaucoup comme prendre des femmes comme concubines, les prisonniers peuvent être contraints de devenir des épouses, et leur opinion sur la femme qui les a forcées à devenir des épouses n'est pas particulièrement pertinente pour leur capacité à (être forcée à) avoir des enfants avec elles.
                • Alors qu'une femme noble laïque aura des titres féminins normaux, une femme qui détient un comté ou un duché tout en ayant le gouvernement théocratique (doit d'abord recevoir le titre religieux et nécessite une succession cognatique absolue) aura le titre de prince-évêque/prince-archevêque. Si vous faites ensuite d'elle un antipape ou qu'elle gagne un royaume ou même devient le pape pour de vrai, elle deviendra le roi-évêque. Si elle atteint le niveau empire, elle portera le titre d'empereur-évêque.
                • Si une femme païenne avec un gouvernement théocratique détient un titre d'empire, elle utilisera le titre d'empereur.
                • La quantité de recherches consacrées à l'histoire et à la généalogie est incroyable. On peut trouver des listes de dirigeants byzantins/romains, russes ou allemands remontant à des siècles jusqu'à Auguste, Rurik et Charlemagne, y compris les traits de caractère et les relations familiales. Même les petits comtes irlandais peuvent retracer leur lignée familiale jusqu'au quatrième siècle, et la papauté remonte à saint Pierre l'Apôtre.
                • Épée de l'Islam développe cela, donnant aux personnages musulmans la possibilité d'observer le Ramadan et de faire des pèlerinages à La Mecque. Sa caractéristique principale, le système de décadence dynastique, est basée sur l'historiographie musulmane médiévale, notamment telle que décrite dans la Muqaddimah.
                • Les dirigeants omeyyades ont toujours une culture bédouine pour commencer, ce qui les rend quelque peu impopulaires auprès de leurs vassaux en Ibérie. Pourquoi? Historiquement, ils ont toujours été connus pour respecter strictement l'étiquette qu'ils avaient à La Mecque plutôt que les coutumes locales, ce qui les rendait en effet impopulaires.
                • Invasion au coucher du soleil, où les Aztèques envahissent l'Europe.
                • Dans une moindre mesure, jouer en tant que Lunatic débloque des événements uniques pour refléter l'apparence du monde de leur point de vue assez décalé.
                • Dès le Sainte Furie patch, une règle a été ajoutée pour permettre l'activation ou la désactivation d'événements absurdes avant de commencer une nouvelle partie.
                • Sainte Furie permet également des résultats stupides dans la génération de mondes aléatoires, tels que des royaumes gouvernés par des animaux intelligents.
                • La plupart des royaumes dépendent des levées de guerriers pour leurs armées, qui sont généralement renvoyées une fois qu'elles ne sont plus nécessaires. Les gouvernements tribaux peuvent également appeler un grand nombre de guerriers ou de pillards avec des missions de conseiller ou par décision. Avec le Héritage de Rome Les DLC, plus riches, généralement de niveau royaume ou empire, peuvent se permettre de créer des suites, des unités d'armée permanentes professionnelles qui sont plus chères à créer et à entretenir que les prélèvements, mais qui ont également des statistiques plus élevées.
                • On le voit également dans la distinction entre les royaumes païens « offensifs » (germaniques, Tengri et aztèques) et les païens « défensifs » (slaves, Suomenusko, Romuva et africains). Les païens offensifs obtiennent des bonus pour lever la taille et ne paient pas de pénalité d'opinion pour lever les levées des vassaux, mais si vous n'êtes pas en guerre, en raid ou lié par une trêve, vous perdez une quantité considérable de prestige chaque mois. Les païens défensifs obtiennent de plus grandes garnisons et un grand buff aux pertes d'attrition subies par les envahisseurs (païens non réformés).
                • Lors de la réforme des religions Bön ou hellénique avec une autorité temporelle, le réformateur reçoit un sceptre spécial en guise d'insigne de sa fonction.
                • Les personnages qui suivent une foi abrahamique (toute dénomination du judaïsme, du christianisme ou de l'islam) peuvent trouver le bâton de Moïse. Contrairement à la plupart des autres bâtons et sceptres, il peut également être utilisé comme une arme très efficace.
                • Les personnages chrétiens et juifs qui ont forgé des joyaux de la couronne reçoivent un sceptre dans le cadre de l'ensemble, et les zoroastriens et les zunistes reçoivent un bâton. Les personnages d'autres confessions peuvent les utiliser, mais ils devront soit les voler, soit les recevoir en cadeau.
                • Les personnages qui suivent les religions dharmiques peuvent trouver et utiliser un sceptre appelé Jeweled Danda.
                • Les vassaux déloyaux (en particulier ceux avec le trait Ambitieux) sont une menace plus grande que presque tout ce qui se trouve en dehors de votre royaume. De plus, si le personnage du joueur est moins qu'un roi, il y a de fortes chances que le joueur lui-même le soit. Les personnages avec le trait "Realm Duress" verront tous leurs vassaux se transformer en The Starscream. L'hilarité s'ensuit inévitablement.
                • Héritage de Rome le rend plus sévère : les vassaux déloyaux formeront désormais des chaînes d'alliance massives dans le seul objectif de vous destituer.
                • Les Mode de vie Le DLC permet aux dirigeants utilisant l'orientation Affaires de mener une visite d'État dans une autre capitale pour établir une relation commerciale.
                • Les Dragon de Jade L'expansion permet aux dirigeants à portée diplomatique de la Chine d'effectuer une visite d'État pour se prosterner devant l'empereur.
                • Les Sainte Furie l'expansion a un événement où un dirigeant païen voisin d'une religion organisée demande l'aide de son voisin pour se convertir à sa religion. Vous pourrez ensuite faire une visite d'État dans leur capitale pour voir comment les choses se passent.
                • En parlant des Mongols, c'est ainsi qu'ils sont contrôlés. Les Mongols ont toutes sortes de bonus tels qu'aucune limite de domaine, aucune attrition et l'unité incroyablement puissante d'archers à cheval, qui leur permettent de se déchaîner à travers l'Europe en toute impunité. La seule chose qui les arrête est que lorsque le Khan donne un coup de pied au seau, son énorme royaume est divisé entre ses enfants mâles (qui ont tendance à être nombreux), qui commencent rapidement à se battre entre eux, ce qui les rend beaucoup plus gérables. Il y a un événement aléatoire très détesté qui oblige le joueur à instituer un système de succession similaire ou à prendre des sanctions sévères. (Et ne pensez pas que vous pouvez tricher et le changer immédiatement, vous ne pouvez modifier vos lois successorales que tous les 25 ans.)
                • Les lois impériales et de succession de chaque royaume que vous dirigez dans la suite sont suivies séparément, ce qui entraîne de nombreux problèmes de succession potentiels si vous ne faites pas en sorte que leurs lois soient similaires. Il y a aussi les lois de succession élective, Gavelkind et ouverte, qui ne demandent que de futures guerres.
                • Joué directement dans la suite, où les héritiers qui sont deuxième et troisième en ligne gagnent des réclamations sur le trône et deviennent des prétendants. Si ces prétendants sont des propriétaires terriens puissants et bien connectés, le royaume peut rapidement sombrer dans la guerre civile. La myriade d'alliances créées par les mariages peut même entraîner de puissants royaumes étrangers dans la crise, créant une guerre de succession à grande échelle, dont les goûts deviennent la matière des manuels d'histoire.
                • À tout le moins, vos vassaux décideront souvent de se révolter dès que le nouveau roi sera couronné, principalement à cause de la pénalité de la relation de « règne court », en particulier si ledit souverain est un enfant/une femme/les deux.
                • Prenez une troisième option : un personnage avec des statistiques suffisamment élevées ou les bons traits peut avoir un choix lors d'un événement aléatoire qui ne serait pas disponible autrement. Ce sont généralement des moyens de sortir d'événements qui vous frapperaient autrement avec une pénalité, peu importe ce que vous choisissez.
                • Talking Down the Suicidal : Il existe une chaîne d'événements qui peut améliorer votre diplomatie. Un homme suicidaire est sur le point de sauter d'un immeuble, et vous pouvez soit essayer de le faire descendre, soit simplement le retirer du bord par la force. En le baissant, l'homme sautera vers la mort. Vous obtenez toujours plus de diplomatie pour cela.
                • Arbre généalogique enchevêtré : toute dynastie qui ne purge pas impitoyablement ses héritiers peut commencer à ressembler à ceci, car les fils et les filles fondent leur propre famille qui se lie avec d'autres familles, créant des réseaux de liens familiaux. Et c'est juste pour les chrétiens, les musulmans ajoutent la polygamie dans le mélange, les païens peuvent prendre des concubines dont les enfants peuvent être héritiers de titres de n'importe où, et les zoroastriens peuvent non seulement prendre des concubines, mais il y a tout ce truc d'inceste pour tout mélanger.
                • Empoisonnement à la testostérone : la bande-annonce de la version EXTREME pour Les Dieux très anciens fonctionne pratiquement là-dessus. En témoignez vous-même ici.
                • La Théocratie :
                  • Toute exploitation administrée par un évêque ou une autre figure religieuse compte sur une petite échelle, bien qu'ils soient souvent les vassaux d'un autre dirigeant séculier de rang supérieur. Les papes, les califes, les patriarches œcuméniques et les chefs religieux des religions païennes réformées sont les plus manifestement de haut rang et sont souvent (mais pas toujours) indépendants. Le Norse Fylkir est connu pour être également le chef de l'État de la nation fondatrice ainsi que le chef de la religion, faisant de cet État un bon exemple de ce trope et plus proche du calife islamique que du pape catholique (à moins qu'il ne décide qu'il veut plus que Rome), alors que les grands prêtres des autres religions païennes réformées sont distincts de l'État.
                  • Évité par les musulmans avec le gouvernement d'Iqta (tous les musulmans non républicains, non tribaux et non nomades) et les bouddhistes tibétains et les païens Bön qui adoptent la forme de gouvernement féodal monastique, qui mélange le pouvoir séculier et spirituel de telle sorte qu'il n'y a pas de théocratie distinct. règle et permet de détenir à la fois des châteaux et des temples sans pénalité et est jouable même si le personnage ne détient que des temples.
                  • Si vous ne pouvez pas vous permettre de payer une compagnie de mercenaires, elle pourrait passer du côté de l'ennemi. même si c'est au milieu de votre armée beaucoup plus nombreuse et mieux équipée de soldats du domaine et de vassaux.
                  • Le pouvoir de faction est basé sur le nombre et le type de soldats présents, l'argent n'étant pas comptabilisé. Cela signifie qu'un vassal avec 1000 soldats peut faire pression sur une demande de faction contre vous alors que vous ne pouvez lever que 500 soldats. même si vous avez 8000 pièces d'or et pouvez engager suffisamment de mercenaires pour l'éliminer plusieurs fois.
                  • Lorsque votre royaume se bat pour sa survie même contre une horde mongole déchaînée, vos vassaux devraient mettre leurs différends de côté et se ranger derrière vous si, pour aucune autre raison, une défaite signifierait également leur tête. Pourtant, au lieu de cela, les vassaux utilisent cette distraction pour faire des demandes de faction déraisonnables.
                  • Il y a un événement aléatoire possible pendant l'événement d'intrigue de la foire d'été où un groupe de ménestrels errants joue dans votre foire. Vos options pour répondre incluent leur demander de jouer la pièce "The Crusader Kings".
                  • Il y a aussi une fenêtre contextuelle qui s'affiche avant la fenêtre contextuelle de croisade standard si aucune croisade antérieure n'a été déclenchée intitulée "Crusader Kings"
                  • Voir The Missionary, c'est ce que deviennent ces personnages si vous êtes l'un des dirigeants païens en question et que vous décidez que vous n'allez pas tolérer qu'ils répandent leurs mensonges venimeux.
                  • Les évêques catholiques sont Turbulents tant qu'ils aiment le Pape plus que leur séculier. Ceci, en payant des impôts au Pape et en retenant des prélèvements à leur lige.
                  • L'autorité morale religieuse a tendance à fonctionner ainsi. Si l'autorité morale est élevée, il y aura peu de révoltes hérétiques et généralement une plus grande paix dans le royaume interne et un pouvoir de conversion plus élevé, permettant à la foi de se propager. Pendant ce temps, si l'autorité morale est faible, des révoltes hérétiques commencent à se produire, et si elles gagnent, elles abaissent encore l'autorité morale, provoquant encore plus de révoltes hérétiques. De plus, le chaos interne fait des royaumes qui suivent des religions à faible autorité morale des cibles plus faciles et même si le royaume peut tenir le coup, il aura du mal à consolider ses gains en raison de la faible autorité morale.
                  • La principale raison pour laquelle Ending Fatigue se produit est qu'une fois que la balle commence à rouler pour vos avoirs, il y a très peu de choses qui peuvent l'arrêter, rendant finalement les choses triviales et simplement ennuyeuses. Devenir un royaume "unifié" ou créer même un empire mineur signifie que le joueur n'a rien à craindre et personne pour l'arrêter ou s'opposer à lui dans n'importe quel objectif, supprimant ainsi toute sorte de défi du jeu.
                  • Si vous déposez vos enfants ou d'autres personnes dans votre tribunal, ils peuvent épouser des personnes de leur propre initiative. Ceux-ci ne viennent pas avec des alliances, et la femme en question peut être une idiote de dribble ou une folle furieuse avec de nombreux traits indésirables.
                  • Tend à être évité (pour Byzance et le Saint Empire romain) dans la suite. Une grande partie de cela dans le cas du HRE est l'abolition du mécanisme de contrainte du royaume (qui entraînait systématiquement une implosion complète du royaume d'Allemagne dans les années 1080).
                  • Plus généralement, vous ne perdez pas un titre tant qu'il n'est pas pris par un prétendant rival, usurpé par celui qui détient déjà la plupart de ses terres de jure, ou vous perdez toutes vos terres. Même si l'Empire byzantin est réduit à Constantinople et entouré de Turcs hostiles, tant que personne d'autre n'a assez de terres byzantines pour se déclarer Basileus, alors Byzance restera un empire.
                  • Les vassaux rebelles signifient que vous êtes obligé soit d'écraser tyranniquement les dissidents, soit de faire face à la rupture d'une partie de votre royaume, et les États opportunistes sont un danger constant, ce qui signifie que maintenir la paix tout en maintenant l'ordre est en soi difficile. Pourtant, il est là.
                  • Maintenir de faibles impôts sur vos paysans et bourgeois, s'en tenir obstinément à la loi populaire, offrir à vos vassaux l'argent dont ils ont besoin pour développer leurs terres, établir des hôpitaux de haut niveau, même à grands frais personnels, (et même donner de l'argent aux nobles en dehors de votre royaume si vous avez fourni tout ce dont votre royaume en développement a besoin) prendre soin et élever votre progéniture et veiller à ce qu'ils soient pourvus, et même vassaliser un État qui a été attaqué par un plus grand et payer pour sa préservation via un tribut à l'attaquant, il est possible d'être gentil. Ce n'est tout simplement pas facile.
                  • Tout à fait possible. Mariez votre fille au pauvre courtisan dont elle est tombée amoureuse au lieu du duc de soixante ans qui a été veuf deux fois, faites preuve de compassion envers vos subordonnés, etc. Vous verrez généralement si vous êtes à la hauteur des attentes de votre environnement si vous gagnez le Canonisé trait lors de la transmission.
                  • Il est absolument incroyable de voir combien de meurtres, d'emprisonnements et de déshéritages on peut se retrouver à faire dans la suite en essayant d'obtenir un successeur féminin.
                  • Les Héritage de Rome l'expansion permet aux nobles byzantins d'avoir leurs adversaires aveuglé et castré afin de les retirer de la succession.
                    • En cas de castration, il y a même un message séparé, si la victime du joueur est un enfant :

                    Voir la vidéo: Cleopatra and Ptolemies - Real Faces